vidéo

Débat entre Valéry Giscard d'Estaing et François Mitterrand en 1974

Proposé par Institut national de l’audiovisuel

Date de diffusion : 10 mai 1974

Lors du débat qui les oppose entre les deux tours des élections présidentielles 1974, François Mitterrand et Valéry Giscard d'Estaing débattent de la notion de justice et de progrès social.

Niveaux et disciplines

Ressources pédagogiques utilisant ce média

Informations et crédits

Type de ressource :
Forme :
Production :
INA
Page publiée le :
2003
Modifiée le :
19 sept. 2022
Référence :
00000000134

Contexte historique

Par Philippe Tétart

Le 5 mai 1974, à l'issue du premier tour de l'élection présidentielle, Valéry Giscard d'Estaing, qui a devancé les autres candidats de droite (avec 32,6% des suffrages), et François Mitterrand, qui se présente au nom de l'Union de la gauche (avec 43,24% des suffrages), se trouvent en lice pour le second tour. Au vu du rapport de force droite-gauche ressortant de l'analyse des suffrages exprimés au premier tour (répartis sur 12 candidats), le duel du second tour s'annonce extrêmement serré. Lors du second tour, la participation est encore plus massive qu'au premier, avec 12,66% d'abstention (taux le plus faible pour une présidentielle) contre 15, 77%, ce qui témoigne de la mobilisation des Français autour de cette échéance.

Le 19 mai, à vingt heures, les chaînes de télévision et la radio annoncent la victoire de Valéry Giscard d'Estaing. Il l'emporte d'un peu moins de 400 000 voix sur un total exprimé de 26,2 millions suffrages. C'est donc bien par une victoire très courte (50,81%) que le septennat de Valéry Giscard d'Estaing s'ouvre, à partir de son entrée officielle en fonction, le 27 mai.

Éclairage média

Par Philippe Tétart

L'heure et demie de débat Giscard-Mitterrand retransmise le 10 mai 1974 sur la première et la deuxième chaîne constitue une première dans l'histoire politique et des médias. Elle découle d'une initiative de l'équipe des Trois Vérités (émission politique lancée en 1973 par Alain Duhamel, André Campana, Jean-Pierre Alessandri et Michel Bassi).

Ce débat, présenté et arbitré par Jacqueline Baudrier et Alain Duhamel a marqué les esprits, au point de devenir un classique de l'histoire des médias. Parce qu'il a été le point d'orgue de la campagne de deuxième tour (suivi par 81% des téléspectateurs selon la SOFRES), il est aussi un jalon important de l'histoire la communication politique à la télévision. S'il est difficile de mesurer les retombées d'une telle confrontation sur l'opinion et, en amont, sur le vote des électeurs et l'issue du scrutin, on estime que l'aisance de Valéry Giscard d'Estaing, méticuleusement préparé, a pu contribuer à sa victoire. Son sens de la formule, symbolisé en particulier par ses fameuses répliques "Vous n'avez pas le monopole du cœur" (qu'il répète à l'envie) est alors relayé dans des millions de foyers.

"VGE" a su développer ses "talents cathodiques" depuis son entrée sur la scène politique nationale, au début des années 1960. Il a apprivoisé le petit écran et rôdé une stratégie de communication (traduite symboliquement par ce sens de la formule choc), ce qui lui permet d'affirmer sa supériorité médiatique devant des millions d'électeurs. À l'inverse, François Mitterrand manque d'aisance. Il est "dominé par le charisme cathodique" de son adversaire. Sa médiocre prestation montre combien la communication politique à la télévision, devenue une arme lourde en moins de vingt ans, ne souffre pas l'improvisation. Le candidat socialiste s'emploiera d'ailleurs à corriger son erreur, ayant pris tout à fait conscience de l'influence capitale de "télé" qui "règne en maître" dans la campagne 1974, sur la vie et le débat politique.

Bibliographie :

Agnès Chauveau, "Les émissions politiques", in Jeanneney Jean-Noël (dir.), L'écho du siècle. Dictionnaire historique de la radio et de la télévision en France, Pluriel, 2001.

Jean-Marie Cotteret, "Les stratégies de communication des présidents de la République", Pouvoirs, n 41, 1987.

Agnès Chauveau "Valéry Giscard d'Estaing"; Pascale Puthod, "François Mitterrand", in Jeanneney Jean-Noël (dir.), Ibid

Jérôme Bourdon, Haute-Fidélité. Pouvoir et télévision, 1935-1994, Le Seuil, 1994, p. 166.

Jean-Pierre Esquenazi, Télévision et démocratie. Le politique à la télévision française, 1958-1990, PUF, 1999.

Lieux

Thèmes

Sur le même thème

Sur le même thème

: Voir les documents suivants
: Voir les documents précédents