audio

Les Africains (création 1943)

Date de diffusion : 1943

Elan patriotique, ardeur au combat, le "Chant des Africains" accompagne la France Libre en Afrique.

Niveaux et disciplines

Informations et crédits

Type de ressource :
Forme :
Page publiée le :
2003
Modifiée le :
19 sept. 2022
Référence :
00000000286

Contexte historique

Par Eric Lipmann

Date de création : 1943.

Le 23 juin 1943 à Boufarik, en Algérie, chantant Les Africains, le 7e Régiment de Chasseurs d'Afrique (constitué de plus de 2 000 soldats nés en France, Algérie, Tunisie, Afrique, de toutes confessions religieuses ou politiques) défile devant le roi Georges VI d'Angleterre entouré des généraux Giraud, de Gaulle et de nombreux hauts gradés des armées alliées.

Élément exemplaire de l'Armée d'Afrique, les bérets verts du 7e RCA combattront victorieusement sous les ordres du général Juin pendant la campagne d'Italie puis débarqueront en Provence et remonteront jusqu'en Allemagne. En 1939, avant la mobilisation, la situation des troupes d'Afrique était la suivante : quatre divisions et quelques unités supplémentaires sont stationnées en France métropolitaine ; en Afrique du Nord, le 19e corps d'armée est composé de 35 régiments et d'une dizaine de bataillons.

En 1939-1940, les divisions nord-africaines se distinguent en Belgique, sur l'Aisne, sur l'Ailette. De 1942 à 1945, devenue Armée d'Afrique, ralliée à la France combattante du général de Gaulle sous les ordres du général Juin, elle combat aux côtés des Alliés avant de participer à la libération de la France.

Éclairage média

Par Eric Lipmann

Le pouvoir du chant militaire

"Il y aura toujours une fibre en nous qui vibrera aux accents de la musique militaire" affirmait Jean Cocteau. Le Chant des Africains, devenu la marche officielle de la 1re armée commandée par le général de Lattre de Tassigny, en est un parfait exemple : les paroles avaient été écrites en 1915 par le sergent Bondifala et le tirailleur Marizot sur la musique de l'Hymne de l’infanterie de marine. En 1943, le capitaine Félix Boyer, chargé de la musique des chantiers de jeunesse en Afrique du Nord, composa une musique originale. Il dédia alors le nouveau chant au colonel van Ecke qui venait de prendre le commandement du 7e régiment des chasseurs d’Afrique en janvier 1943.

Thèmes

Sur le même thème

Sur le même thème