audio

La Romance de Paris (création 1941)

Date de diffusion : 1941

Dans les salles obscures, la comédie musicale Romance de Paris fait oublier, l'espace d'un film, les bottes qui martèlent les rues de la capitale.

Niveaux et disciplines

Informations et crédits

Type de ressource :
Forme :
Page publiée le :
2003
Modifiée le :
19 sept. 2022
Référence :
00000000293

Contexte historique

Par Eric Lipmann

Date de création : 1941.

Dans Paris occupée, les métiers du divertissement sont les premiers à se réorganiser. Pour les sans-le-sou, les Allemands organisent partout des concerts de musique militaire, jouant des pots-pourris de compositeurs inconnus auxquels s'accrochent des morceaux de Wagner et de Beethoven. Pour les occupants et ceux qui en ont les moyens, cinémas, music-halls et boîtes de nuit rouvrent leurs portes, très encouragés par les autorités. Le Tout-Paris retrouve rapidement ses habitudes, côtoyant sans vergogne les uniformes allemands qui sont de toutes les fêtes. Montmartre est la capitale de la pègre. Des truands comme Jo Attia, Pierrot le Fou, Lafont et Bony font des affaires avec la Gestapo.

Éclairage média

Par Eric Lipmann

Silence, on tourne !

La défaite de 1940 semblait devoir être fatale à un cinéma français qui avait déjà vu sa production réduite de près de la moitié en 1939. De nombreux acteurs et réalisateurs s'expatrient. Un flot de films allemands envahit les écrans. "Nous devons devenir le pouvoir cinématographique dominant sur le continent européen.", affirme le ministre de la Propagande Goebbels.

Pourtant, malgré la création d'une société de production allemande, la "Continental", les nazis échouent. En fait, la période de 1940-1944 verra la production de 220 films de long-métrage français dont une bonne vingtaine de chefs-d'œuvre. Débarrassés de la concurrence américaine mais contraints de composer avec la censure, les créateurs trouvent de nouvelles sources d'inspiration et abordent de nouveaux sujets. De la Romance de Paris, comédie musicale insipide de Jean Boyer avec Charles Trenet, Jean Tissier et Jacqueline Porel, il ne reste pourtant que le charme de la chanson.

Thèmes

Sur le même thème

Sur le même thème