audio

La Cucaracha Radio Paris ment (création 1943)

La Cucaracha Radio Paris ment (création 1943)

Date de diffusion : 1943

Tandis que Laval trahit, Pierre Dac (l'humoriste qui affirmait qu' "il vaut mieux s'enfoncer dans la nuit qu'un clou dans la fesse gauche") fustige ses méfaits sur la radio de Londres.

Niveaux et disciplines

Informations et crédits

Type de ressource :
Forme :
Page publiée le :
2003
Modifiée le :
19 sept. 2022
Référence :
00000000302

Contexte historique

Par Eric Lipmann

Date de création : 1943.

Les actualités cinématographiques hebdomadaires ne sont que le complément des mensonges organisés par les nazis, avec la complicité très active de Vichy. La radio est incontestablement l'outil de propagande le plus souple et le plus efficace.

Depuis le 18 juillet 1940, la plus puissante et la plus écoutée des radios nationales, Radio-Paris, est contrôlée par les Allemands. L'occupant bénéficie entre autres de l'incontestable talent de certains "collabos" comme Philippe Henriot ou Jean-Hérold Paquis. Le soir, on écoute en cachette à la BBC anglaise l'émission des Français libres. (Voir La symphonie des "V"). Dès novembre 1943, de nombreux français fredonnent la Cucaracha pour son slogan : "Radio-Paris ment, Radio-Paris ment, Radio-Paris est allemand".

Éclairage média

Par Eric Lipmann

Pierre Dac, père spirituel de Coluche

Pierre Dac débute en 1922 à "La Vache Enragée", à Montmartre. Dans les années 1930, il se fait connaître à la radio sur le Poste Parisien et anime dès 1936 "la Course au trésor" : il s'agit de trouver un objet dans des conditions rocambolesques. Sur Radio Cité, l'émission légendaire "la Société des loufoques" sera reprise dans son journal "L'Os à moelle".

Il s'engage par la suite dans la Résistance. Se réfugiant à Londres, il va devenir "la voix de la France" en 1943, dans l'émission sur la BBC "Les Français parlent aux Français". Ses émissions sont un prélude à la carrière qu'il fera avec Francis Blanche. Il crée le "Parti d'en rire" en 1949 puis le "MOU" (mouvement ondulatoire unifié) avec Jean Yanne et André Goscinny (le père d'Astérix).

Ces initiatives le conduisent à être candidat à la présidence de la République bien des années avant Coluche en 1953. Il s'est également lancé dans l'écriture de romans parodiques comme Du côté d'ailleurs (1953), Les Pédicures de l'âme (1974). Précurseur du faux journal télévisé, il a également régalé les passionnés de loufoqueries avec le feuilleton Signé Furax sur Europe 1, pendant plus de 20 ans.

Thèmes

Sur le même thème

Sur le même thème