vidéo - 

Montdidier, une commune modèle pour les réseaux électriques intelligents de demain

Date de diffusion : 25 sept. 2012

Le reportage présente l'organisation sur le plan énergétique de la ville de Montdidier. Il nous présente également les réseaux électriques intelligents que la ville va tester.

Niveaux et disciplines

Informations et crédits

Type de ressource :
Forme :
Collection :
Production :
INA
Page publiée le :
01 oct. 2014
Modifiée le :
19 sept. 2022
Référence :
00000001624

Contexte historique

Par Fatima RahmounProfesseure de physique-chimie de l'académie de Paris ) et

Par Sophie EdouardProfesseure de physique-chimie de l'académie de Paris )

Il subsiste en France au moment du reportage environ 150 régies communales d'électricité, créées pour certaines depuis le début du siècle, comme par exemple celle de Sainte-Marie-aux-Chênes en Moselle qui date de 1906. Les régies gèrent l'approvisionnement en électricité de leurs concitoyens. Ces communes ne sont pas complètement autonomes dans leur production énergétique mais peuvent atteindre une production qui correspond à plus de 50% de leur consommation, souvent en utilisant des ressources renouvelables comme la biomasse (voir le sujet La biomasse, une ressource énergétique renouvelable), le photovoltaïque ou l'éolien. L'électricité provenant de différentes sources, et notamment de particuliers, il est important de gérer le réseau de distribution de l'électricité.

Les réseaux électriques intelligents ou smart grid utilisent des technologies informatiques de manière à optimiser la production, la distribution et la consommation, en ciblant l'ensemble des mailles du réseau d'électricité qui va de tous les producteurs à tous les consommateurs, afin d'améliorer l'efficacité énergétique de l'ensemble.

Ces réseaux devraient permettre d'économiser l'énergie en lissant les pointes de consommation, qui sont les plus coûteuses. Ils doivent également permettre de gérer l'intermittence des énergies renouvelables et promouvoir le développement de nouveaux usages tels que le véhicule électrique. L'un des 5 piliers de la « Troisième révolution industrielle » proposée et promue, notamment par l'économiste américain Jeremy Rifkin, consiste justement à relier par des réseaux électriques intelligents de très nombreuses microcentrales.

Éclairage média

Par Fatima RahmounProfesseure de physique-chimie de l'académie de Paris ) et

Par Sophie EdouardProfesseure de physique-chimie de l'académie de Paris )

Dans la première partie du reportage, nous allons à Montdidier une petite commune de la Somme qui gère de manière autonome, via une régie communale, la production et la distribution d'électricité. Nous nous rendons chez une habitante qui a installé sur son toit des panneaux photovoltaïques. Son installation est visiblement raccordée directement au réseau communal, et il est assez intéressant de noter qu'elle préférerait garder l'énergie produite pour son usage personnel au lieu de la vendre à la régie... L'installation de réseau électrique intelligent devrait permettre cette gestion au plus près des producteurs et consommateurs.

Puis nous retrouvons la Maire de la commune, très fière de nous présenter les quatre éoliennes publiques qui permettent à la commune d'assumer - avec d'autres moyens de production - 53% des besoins énergétiques. Nous sommes encore loin de l‘autonomie intégrale face à EDF.

Mais nous comprenons que ce dynamisme énergétique a permis à Montdidier d'être choisie pour tester la mise en place d'un réseau électrique intelligent. Et la transition est toute trouvée pour passer à la deuxième partie du reportage centrée sur ces réseaux. Après une judicieuse animation en image de synthèse, nous passons à l'échelle européenne, où ce projet fait l'objet d'un vaste programme européen. Une rapide interview de Jeremy Rifkin est mise en image, ce qui donne plus de clarté au propos de l'auteur de La Troisième révolution industrielle. En effet, il ne s'agit pas seulement de la mise en place de ce type de réseau mais aussi de remplacer les grosses unités de productions d'électricité comme les centrales nucléaires ou les centrales thermiques par des microcentrales de type éolienne ou photovoltaïque directement intégrées aux bâtiments.

Le reportage se termine par des images d'une ville allemande ayant déjà entamé son processus de mutation énergétique. Mais cette mutation est-elle généralisable à l'ensemble de l'Europe ?

Lieux

Thèmes

Sur le même thème

Sur le même thème