La question de la sincérité dans « Le Misanthrope »

La question de la sincérité dans « Le Misanthrope »

Par Céline Calmet, Professeur Agrégé de Lettres Modernes au lycée Joliot-Curie (Nanterre).Publication : 03 janv. 2022

Comment, en mettant en scène deux comportements antithétiques, celui d'Alceste et celui de Célimène, Molière montre-t-il l’idéal de l’honnête homme ?

Ce contenu est réservé aux utilisateurs connectés.

Les enseignants et les élèves de l'Éducation nationale disposent d'un accès gratuit à la version complète de Lumni depuis le portail Éduthèque ou l'ENT

Connexion