« Le Malade imaginaire » : la mort d'Argan, vraie famille contre fausse famille

« Le Malade imaginaire » : la mort d'Argan, vraie famille contre fausse famille

Par Cécile Le Chevalier, Professeur de Lettres Modernes au lycée Van Gogh (Ermont, 95), IAN Lettres de l’académie de VersaillesPublication : 18 mars 2022

Le Malade imaginaire invite à analyser les relations des personnages entre eux. Dans l'acte III, la prétendue mort d'Argan révèle les véritables attaches entre les êtres, notamment entre Argan et sa fille, entre Argan et sa femme ou encore entre Argan et sa servante, Toinette. Cette piste pédagogique accompagne une captation de la pièce mise en scène au théâtre du Châtelet en 1990 par Jean-Marie Villégier. 

Ce contenu est réservé aux utilisateurs connectés.

Les enseignants et les élèves de l'Éducation nationale disposent d'un accès gratuit à la version complète de Lumni depuis le portail Éduthèque ou l'ENT

Connexion