Le patrimoine : des enjeux culturels, économiques, politiques

Le patrimoine : des enjeux culturels, économiques, politiques

Par L'équipe Lumni EnseignementMis à jour : 07 déc. 2021

# Présentation

À l’occasion des Journées européennes du patrimoine 2021, Lumni Enseignement vous propose une sélection de pistes pédagogiques et de vidéos sur le thème du patrimoine au sens large, pour les élèves du cycle 3 à la terminale.

Rappelons que les Journées du patrimoine sont nées en France, en septembre 1984, à l’initiative du ministre de la Culture Jack Lang. Elles s’appelaient alors Journées Portes ouvertes des monuments historiques. Leur but ? Permettre à tous d’accéder à des monuments d’ordinaire fermés au public ou de visiter des musées et des expositions gratuitement. Depuis, elles ont essaimé en Europe et dans le monde. 

En France, la fièvre patrimoniale continue à se déployer tous azimuts : label « Patrimoine du XXsiècle » (1999), « petit patrimoine » (2000), « Loto du patrimoine » (2018)… Au-delà de l’attention portée à ce patrimoine « visible », il peut être intéressant de réfléchir avec les élèves à ce que recouvre aujourd’hui la notion de patrimoine, matériel et immatériel, dans ses dimensions historiques et géographiques, et de comprendre les enjeux géopolitiques qui lui sont associés.

À côté de la piste pédagogique pour le cycle 3, orientée « histoire », et de la séquence FLE, la sélection que nous vous proposons est largement inspirée des axes développés dans l’enseignement de spécialité de terminale « Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques ». 

     

# Vidéos

# Un label convoité : la liste du « patrimoine mondial » de l’Unesco

Depuis 1972, l'inscription de certains sites naturels et culturels au patrimoine mondial de l'Unesco permet d'en assurer la préservation et d'en faire connaître l’intérêt touristique.

En 2003, l’Unesco élargissait son champ d’action au patrimoine culturel «  immatériel ». Un moyen, pour les pays en développement, de valoriser un patrimoine moins connu et, pour des pays comme la France, de renforcer leur rayonnement. 

# Réaménager la mémoire : Versailles

En 1950, de nombreux châteaux de France, dont Versailles, sont en piteux état et il est urgent d'accorder des budgets pour leur restauration… à moins de les vendre aux enchères.

En 2008, la première édition du festival Versailles Off met à l’honneur l’artiste Jeff Koons, dont les œuvres géantes – homard en plastique, chien gonflable – choquent le goût « classique » de certains visiteurs…

Versailles, c’est bien sûr un château, mais ce sont aussi des jardins. Dessinés par Le Nôtre, ils sont l’archétype du jardin « à la française » parfaitement ordonnancé… Même la nature se doit d’obéir au Roi-Soleil ! 

# Conflits autour du patrimoine : les frises du Parthénon

En 2008, l'ouverture imminente du nouveau musée de l'Acropole rappelle le contentieux historique entre les Grecs et les Britanniques, qui détiennent les frises du Parthénon. La Grèce réclame le retour de ce trésor national, la Grande-Bretagne dit protéger un vestige du berceau de la civilisation. Ce conflit illustre surtout une tradition d'appropriation des œuvres du patrimoine mondial par les grands musées occidentaux.

# Détruire le patrimoine : une arme politique

En mars 2001, les talibans au pouvoir en Afghanistan détruisent à coup d’explosifs les statues géantes des bouddhas de Bamiyan. Par ce geste spectaculaire, ils affirment leur pouvoir et défient la communauté internationale.

En juillet 2012, les islamistes d’Ansar Dine détruisent, en deux jours, sept des seize mausolées de saints musulmans que compte Tombouctou. Ils agissent en réaction à la décision de l'Unesco, le 28 juin, d'inscrire Tombouctou sur la liste des trente biens culturels du patrimoine mondial en péril.

En août 2015, les djihadistes de l'État islamique détruisent le temple de Baalshamin à Palmyre. Ce n'est pas un coup d’essai : ils avaient déjà détruit plusieurs monuments et œuvres préislamiques en Irak et en Syrie, notamment à Mossoul et à Nimroud.

# Rayonner à l’international : la France et son patrimoine « immatériel »

Classé en 2010 sur la liste du patrimoine immatériel de l’Unesco, « le repas gastronomique des Français », avant tout associé à la haute cuisine française, est perçu comme un levier de développement économique et de rayonnement de la France dans le monde.

En 2018, l’Unesco reconnaissait comme patrimoine culturel immatériel les savoir-faire liés au parfum en pays de Grasse. C’est l’espoir de retombées économiques pour toute une filière, celle des plantes à parfum et des parfumeurs.

# Pistes pédagogiques

# Louis XIV et Versailles, un château emblématique du pouvoir royal (cycle 3)

Comment, en transformant des marécages en jardins, en faisant construire un immense château, en y installant la cour, le roi Louis XIV fait-il du domaine de Versailles le symbole de son pouvoir absolu ?

# Le patrimoine culturel immatériel : enjeux, jeux d’acteurs et jeux d’échelles (Terminale, spécialité HGGSP)

Depuis la convention signée en 1972, l’Unesco élabore la liste  du patrimoine de l’humanité. Ce patrimoine est matériel : châteaux, cathédrales, paysages... Depuis 2006 et la ratification de la convention de 2003, ce patrimoine englobe aussi des traditions, des pratiques sociales, du savoir-faire : c’est le patrimoine immatériel.

# Le patrimoine mondial de l'Unesco (FLE, B1)

À partir d’un document sur le patrimoine mondial de l'humanité, cette piste propose de reformuler un énoncé à la voix passive et d’utiliser des informations pour rédiger un résumé ou une présentation.