Sommaire

Le débarquement du 6 juin 1944 vu par les Alliés, vu par Vichy

Le débarquement du 6 juin 1944 vu par les Alliés, vu par Vichy

Par Jean-Marc Ricouard, Enseignant d'histoire-géographie de l'Académie d'AmiensPublication : 2007, Mis à jour : 05 mars 2020

# Présentation

Deux documents - l'un contrôlé par les Alliés, l'autre par Vichy - montrent deux visions opposées d'un même événement, le débarquement en Normandie.

     

Place dans le programme

  • Troisième > Histoire : L'Europe, un théâtre majeur des guerres totales > La Deuxième Guerre mondiale, une guerre d’anéantissement
  • Terminale technologique > Histoire : Totalitarismes et Seconde Guerre mondiale
  • Terminale > Histoire : Fragilités des démocraties, totalitarismes et Seconde Guerre mondiale

Objectifs pédagogiques

  • Analyser l'image et le son.
  • Faire la critique d'un document vidéo.
  • Analyser et confronter des documents de propagande.

# Activités

# Le débarquement vu par les Alliés

question 1

Le document commence avec 2 titres symboliques : "Le monde libre" et "Vers la victoire". Expliquez.

question 2

Quelles forces ont été déployées pour faire une brèche dans le mur de l'Atlantique ?

question 3

Dans quelle mesure peut on dire que la bataille des plages a été terrible ? Montrez que la victoire n'est, à ce moment, pas acquise pour autant.

question 4

Quel est le ton utilisé pour relater les événements ? Pourquoi ?

question 5

Comment sont traités et présentés les prisonniers allemands ?

# Le débarquement vu par Vichy

question 6

Le document montre-t-il des images du débarquement ? Pourquoi ?

question 7

Comment et pourquoi les actualités de Vichy insistent elles sur la puissance de l'armée allemande ?

question 8

Expliquez l'expression dans son contexte : "Une bataille (...) qui ensanglante une fois encore et si douloureusement la terre de France". A qui s'adresse-t-elle ?

# Question de synthèse

question 9

En confrontant les deux documents, montrez que le débarquement du 6 juin est une illustration de la guerre totale.