La liberté de la presse en France

La liberté de la presse en France

Par Christophe Gracieux, Professeur agrégé en classes préparatoires littéraires au lycée Watteau (Valenciennes)Publication : 10 avr. 2016, Mis à jour : 07 oct. 2020

# Présentation

Ce parcours a été réalisé dans le cadre de la Semaine de la presse et des médias dans l'école.

     

Place dans le programme

  • Cycle 4 > Education aux médias et à l'information
  • Lycée général et technologique > Education aux médias et à l'information
  • Cycle 4 > Enseignement moral et civique : Acquérir et partager les valeurs de la République
  • Seconde > Enseignement moral et civique : Des libertés pour la liberté
  • Terminale > Enseignement moral et civique : Repenser et faire vivre la démocratie

Cette piste pédagogique peut également être adaptée pour les programmes suivants :

  • Première > Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques : S’informer : un regard critique sur les sources et modes de communication
  • CAP > Enseignement moral et civique : La liberté, nos libertés, ma liberté

Problématique

À travers une sélection de vidéos croisées avec des grands textes de référence, ce parcours traite de la liberté de la presse en France.

Il met d'abord en lumière le rôle majeur des médias dans la vie démocratique française. Dans un second temps, l'exemple du journal satirique Charlie Hebdo et des réactions entraînées par la publication dans ses colonnes des caricatures de Mahomet en 2006 fait l'objet d'un éclairage particulier. Cette affaire pose en effet la question de la liberté d'expression et de ses limites.

Objectifs pédagogiques

  • Sensibiliser les élèves à la liberté de la presse et au pluralisme des médias en France.
  • Comprendre le principe de la liberté d'expression et ses limites.
  • Etudier le travail des caricaturistes de presse.
  • Lire et utiliser le langage de l'image animée.
  • Exploiter un document audiovisuel : prélever, hiérarchiser et confronter des informations dans ce document.
  • Mettre en lien des documents audiovisuels et des textes de référence.

Durée de l'activité

1 heure et demie.

La séance peut être réduite à 1 heure en ne traitant que les vidéos suivantes : Mediapart, Plantu, les dessinateurs de presse et le procès de Charlie Hebdo en 2007.

# Première partie. Liberté de la presse et pluralisme des médias en France

Le premier document vise à présenter les conditions d'exercice de la presse en France ainsi que son rôle fondamental dans le débat démocratique. Le second s'intéresse au travail des dessinateurs de presse et aux caricaturistes à travers un exemple particulier, celui de Plantu. La liberté de la presse en France s'exerce en effet plus particulièrement à travers la caricature. Enfin, le troisième document permet de replacer la liberté de la presse en France dans une perspective mondiale et de la confronter notamment à la situation des médias dans les Etats non démocratiques.

question 1

Présentez le document (contexte de réalisation, lieu de tournage).

question 2

Quel type de média est Mediapart ? Décrivez son fonctionnement.

question 3

Quel est le statut de la presse en France selon la loi du 29 juillet 1881 ?

Article 1er. L'imprimerie et la librairie sont libres.
Article 5. Tout journal ou écrit périodique peut être publié, sans autorisation préalable et sans dépôt de cautionnement (...).

Loi du 29 juillet 1881.

question 4

Montrez que le cadre de la presse défini par la loi du 29 juillet 1881 permet l'existence de Mediapart.

question 5

À partir du reportage expliquez le rôle de contre-pouvoir que peuvent exercer certains médias comme Mediapart.

question 6

Qui est Plantu ? Pour quel journal travaille-t-il ?

question 7

Quels autres caricaturistes sont également présentés dans le reportage ?

question 8

Relevez dans le reportage des éléments qui attestent de l'existence d'un pluralisme des médias en France.

question 9

Décrivez le métier de caricaturiste. Montrez qu'il ne pourrait s'exercer sans la liberté de la presse.

question 10

Pourquoi le journaliste ivoirien Soro Solo réside-t-il en France ?

question 11

Qu'est-ce que la Maison des Journalistes ? Pourquoi Soro Solo s'y rend-il ?

question 12

Montrez que d'après lui la liberté de la presse peut également être menacée en France.

question 13

Qu'est-ce que Reporters sans frontières ? Quelles sont ses missions ?

# Deuxième partie. Charlie Hebdo et l'affaire des caricatures de Mahomet (2006-2007)

L'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, qui mêle caricatures et articles, combat pour la liberté d'expression. En 2006, la publication dans ses colonnes des caricatures de Mahomet a entraîné de nombreuses réactions et a conduit l'hebdomadaire devant la justice. Elle a surtout posé la question de la liberté d'expression et de ses limites.

question 1

Contre quoi les musulmans protestent-ils ?

question 2

Comment le directeur de Charlie Hebdo justifie-t-il la publication des caricatures ?

question 3

Citez les deux écrivains français auxquels Philippe Val fait référence. Expliquez pourquoi il les cite.

Pour vous aider, vous pouvez consulter les documents et vidéos suivants :

question 4

Relevez dans les interviews des dessinateurs Dilem et Pétillon des éléments favorables et défavorables à la publication des caricatures de Mahomet.

Placez-les dans le tableau ci-dessous :

Arguments favorables

Arguments défavorables

Ali Dilem

René Pétillon

question 5

Quelle position adoptent finalement Dilem et Pétillon à l'égard de la publication des caricatures de Mahomet ?

question 6

Pourquoi la publication de ces caricatures pose-t-elle problème ?

question 7

Que demandent les organisations musulmanes à l'égard de Charlie Hebdo ? Pourquoi ?

question 8

Relevez les arguments favorables et défavorables à la une de Charlie Hebdo évoqués par les différents protagonistes de l'affaire.

Placez-les dans le tableau ci-dessous :

Arguments favorables

Arguments défavorables

question 9

Pourquoi Charlie Hebdo a-t-il été traduit en justice en 2007 ? Par qui ce journal est-il attaqué ?

question 10

À l'aide du reportage et des articles 23 et 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, expliquez pourquoi il y a eu un procès dans cette affaire.

Seront punis comme complices d'une action qualifiée crime ou délit ceux qui (...) par des écrits, imprimés, dessins, gravures, peintures, emblèmes, images ou tout autre support de l'écrit, de la parole ou de l'image vendus ou distribués, (...) soit par des placards ou des affiches exposés au regard du public, soit par tout moyen de communication au public par voie électronique, auront directement provoqué l'auteur ou les auteurs à commettre ladite action.

Article 23 de la loi du 29 juillet 1881

Seront punis de cinq ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende ceux qui, par l'un des moyens énoncés à l'article précédent, auront directement provoqué (...) à commettre l'une des infractions suivantes :

  • (...) ceux qui (...) auront fait l'apologie (...) des crimes de guerre, des crimes contre l'humanité ou des crimes et délits de collaboration avec l'ennemi.
  • (...) ceux qui (...) auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, (...) à raison de leur sexe, de leur orientation ou identité sexuelle ou de leur handicap.

Article 24 de la loi du 29 juillet 1881

question 11

Citez les témoins venus soutenir Charlie Hebdo lors du procès. Pourquoi selon vous s'agit-il d'intellectuels et d'hommes politiques ?

question 12

Que défendent les témoins cités par Charlie Hebdo ?

Répondez en vous appuyant sur le reportage ainsi que sur le texte ci-dessous :

La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre à l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi.

Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen (26 août 1789), article 11

question 13

Relevez dans l'article 24 de la loi du 29 juillet 1881 les différents cas de limite à la liberté d'expression en France.

# Prolongements

Documents de référence

Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

Déclaration universelle des droits de l'homme, article 19

La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi.

Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789, article 11

Seront punis comme complices d'une action qualifiée crime ou délit ceux qui (...) par des écrits, imprimés, dessins, gravures, peintures, emblèmes, images ou tout autre support de l'écrit, de la parole ou de l'image vendus ou distribués, (...) soit par des placards ou des affiches exposés au regard du public, soit par tout moyen de communication au public par voie électronique, auront directement provoqué l'auteur ou les auteurs à commettre ladite action.

Article 23 de la loi du 29 juillet 1881

Seront punis de cinq ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende ceux qui, par l'un des moyens énoncés à l'article précédent, auront directement provoqué (...) à commettre l'une des infractions suivantes :

  • (...) ceux qui (...) auront fait l'apologie (...) des crimes de guerre, des crimes contre l'humanité ou des crimes et délits de collaboration avec l'ennemi.
  • (...) ceux qui (...) auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, (...) à raison de leur sexe, de leur orientation ou identité sexuelle ou de leur handicap.

Article 24 de la loi du 29 juillet 1881

Bibliographie

  • Duclos Solenn, La Liberté de la presse en France. Héritage et actualité, Paris, Scérén-CNDP/CLEMI, 2011.
  • Eveno Patrick, La Presse, Paris, Presses Universitaires de France, collection « Que sais-je ? », 2010.
  • Jeanneney Jean-Noël, Une Histoire des médias, des origines à nos jours, Paris, Le Seuil, Paris, 2011.

Ressources numériques

Sur un sujet proche

On peut également consulter le parcours Les atteintes à la liberté de la presse dans le monde .