Piste Pédagogique

Les Fourberies de Scapin : identifier les différents types de comique

Par Laïla MethnaniProfesseure de Lettres, formatrice académique
Publication : 06 oct. 2022 | Mis à jour : 09 nov. 2022

Niveaux et disciplines

Présentation

La pièce Les Fourberies de Scapin est interprétée ici par les comédiens-français dans une mise en scène de Jacques Echantillon de 1973. Pour retrouver l'atmosphère commedia dell'arte et le ton de farce qui imprègnent cette œuvre de Molière, le metteur en scène a transposé la pièce au cirque. Dans l'univers circassien, le clown transgresse, franchit les limites, bouscule l’ordre établi, dérange, produit du désordre, met le monde à l’envers (Deonna, 1958), il est celui qui joue le fou : le risible devient un art hérité de la commedia dell’arte.

L'adaptation de la pièce

Dans cette adaptation de Jacques Échantillon, Alain Pralon incarne un Scapin gouailleur qui tient de Lucky Luke. Claire Vernet donne à Haycinthe des traits de starlette hollywoodienne, André Dussollier et Bernard Alane, tantôt sautillants ou implorants, campent d'hilarants amoureux naïfs, tandis que Francis Perrin transforme le valet Silvestre en clown lunaire.

Insert de la ressource Document - ID: 00000004435 en mode complementaire

1 - Les différents types de comique dans la pièce de Molière

Cette séquence vidéo correspond à un passage de l' acte I scène 4. Argante, père d’Octave, raconte à Scapin l’affront que lui a fait son fils : un fils qui se marie sans le consentement de son père.

Embed player du document 0000004435. TC Début: 1228 TC Fin: 1339

Visionnez la séquence et répondez aux questions suivantes. Celles-ci suivent la chronologie de la vidéo.

question 1

Du début de la scène à Scapin : Nous y pourvoirons. Qu’observez-vous dans le placement des personnages ? Qui parle à qui ?  Pourquoi Jacques Échantillon choisit-il cette mise en scène ? Qu’éprouve le spectateur ?

question 2

Dans le même passage, observez ce que disent les personnages. Quelles réactions suscite l’aparté chez le spectateur ? Expliquez pourquoi.

question 3

D’Argante, se croyant seul - Et pour le coquin de Silvestre, je le rouerai de coups  - à Scapin - Monsieur, je suis ravi de vous voir de retour.
Que fait Argante à Silvestre ? Comment réagit Silvestre ? Comment peut réagir le spectateur ? Pourquoi ?

question 4

D’Argante - Mon Dieu ! Fort bon. Laisse-moi un peu quereller en repos - à Argante - Un fils qui se marie sans le consentement de son père.
Observez le costume d’Argante : quel effet produit-il sur le spectateur ? Observez les réactions d’Argante : qu’apprenez-vous sur lui ?

question 5

De Scapin - Oui, il y a quelque chose à dire à cela - à Argante - Quoi ? Tu ne trouves pas que j’aie tous les sujets du monde d’être en colère ?
Quels types de comique retrouvez-vous dans la fin de la séquence ? Justifiez vos réponses.

2 - Leur traduction dans la mise en scène de J. Échantillon

Voici 8 photogrammes extraits de la mise en scène des Fourberies de Scapin de Jacques Échantillon.  

À vous de trouver pour chacun le type de comique qui domine. Chaque photogramme est accompagné de questions qui vous aideront à regarder l’image.

Pour chaque réponse juste, vous obtenez une lettre. Les 8 lettres obtenues dans l’ordre des photogrammes forment le mot italien qui donne l’origine du personnage de Scapin.

Octave prend une corde et la passe autour de son cou. Il saute.

Dans la pièce de Molière, ce moment se situe entre la scène 1 et 2 de l'acte I.

question 1

Que tente de faire Octave ? Qu’est-ce qui l’en empêche ?
S’agit-il plutôt :
- d’un comique de mots ?  (A)
- d’un comique de geste ? (S)
- d’un comique de situation ? (V)
- d’un comique de caractère ? ( Z)

Hyacinthe étend les bras, bascule la tête en arrière et tombe, comme si elle s'évanouissait.

Ce photogramme correspond à un passage de l'acte I, scène 3. Hyacinthe s'écrie : « Et je suis sûre que je mourrai si ce malheur m’arrive. » 

question 2

Qu’arrive-t-il au personnage de Hyacinthe sur ce photogramme ? Est-ce réel ?
S’agit-il plutôt :
- d’un comique de mots ?  (B)
- d’un comique de geste ? (F)
- d’un comique de situation ? (E)
- d’un comique de caractère ? (C)

Scapin et Argante sont sur un ring. Scapin lui parle vite et fort, le vieil homme est comme assommé par les paroles du valet. Il tombe sur le dos, Scapin est agenouillé près de lui, il frappe le sol comme dans un combat de boxe.

A l'acte II, scène 5, Scapin essaie de soutirer de l’argent à Argante. Le combat verbal entre les personnages se transforme en combat de boxe. Dans la mise en scène de Jacques Échantillon, la piste de cirque devient un ring.

question 3

À quel moment du combat correspond cette image ?
S’agit-il plutôt :
- d’un comique de mots ?  (D)
- d’un comique de geste ? (G)
- d’un comique de situation ? (A)
- d’un comique de caractère ? (H)

Silvestre porte une tunique en peau de guépard. Ses cheveux bruns sont ébouriffés et il arbore une longue moustache brune. Comme un dresseur de fauves, il agite un fouet de sa main droite. Il pose son pied droit sur le dos d'Argante, qui est étendu au sol.

Ce moment se situe au début de l'Acte II, Scène 6 : « Scapin, fais-moi un peu connaître cet Argante », s'écrie un personnage semblable à un dresseur de fauves.

question 4

Qui se cache derrière le dresseur de fauve ? Indice : observe les chaussures du personnage. Que fait-il à Argante, à 00 : 54: 43 de la vidéo ?
S’agit-il plutôt :
- d’un comique de mots ?  (I)
- d’un comique de geste ? (J)
- d’un comique de situation ? (P)
- d’un comique de caractère ? (K)

Scapin crie et tape sur un sac.

La bastonnade : Géronte est dans le sac, à l'acte III, scène 2.

question 5

Que fait Scapin ? Que pensez-vous de son bâton ?
S’agit-il plutôt :
- d’un comique de mots ?  (L)
- d’un comique de geste ? (P)
- d’un comique de situation ? (S)
- d’un comique de caractère ? (A)

Scapin regarde dans la gueule d'un cheval en bois et semble effrayé par ce qu'il découvre à l'intérieur.

Dans la gueule du cheval : la ruse de Scapin est découverte par Géronte (Acte III, scène 2).

question 6

Quel type de comique domine ? Observez l’image.
S’agit-il plutôt :
- d’un comique de mots ? (M)
- d’un comique de geste ? (N)
- d’un comique de situation ? (A)
- d’un comique de caractère ? (T)

Zerbinette aux cotés de Géronte. Elle s'amuse d'une histoire qui vient de lui être contée : « Voilà le stratagème dont il s’est servi pour attraper sa dupe. » (Acte III scène 3).

question 7

Zerbinette et Géronte : observez Zerbinette. Que fait-elle ? Qu’apprenez-vous sur elle ?
S’agit-il plutôt :
- d’un comique de mots ?  (O)
- d’un comique de geste ? (P)
- d’un comique de situation ? (Q)
- d’un comique de caractère ? (R)

Géronte, vêtu d'un élégant costume, se tient droit face à Zerbinette. Le dos raide, il a l'air indigné. Zerbinette, elle, ne peut s'arrêter de rire.

Zerbinette explique à Géronte la cause de son fou rire : un drôle de tour joué « par un fils à son père ». Géronte, outré, reprend avec emphase les derniers mots de la jeune femme : « Par un fils à son père, pour en attraper de l'argent ? »

question 8

Observez l’apparence de Géronte : que révèle-t-elle sur le personnage ? Quel est l’effet produit sur le spectateur ?
S’agit-il plutôt :
- d’un comique de mots ? (S)
- d’un comique de geste ? (T)
- d’un comique de situation ? (U)
- d’un comique de caractère ? (E)

Le mot trouvé …………………..est un mot italien qui signifie ……………………….. Pourquoi correspond-il au personnage de Scapin ?

Éléments de bibliographie

  • André Degaine, Histoire du théâtre dessinée, Nizet, 1992.
  • Georges Forestier, Molière, Gallimard, 2018.

Thèmes

Sur le même thème