Le référendum du 5 mai 1946

Date de diffusion : 09 mai 1946 | Date d'évènement : 05 mai 1946

Les Français et les Françaises sont appelés à ratifier par voie de référendum le projet constitutionnel adopté par l'Assemblée constituante le 19 avril 1945.

Niveaux et disciplines

Informations et crédits

Type de ressource :
Forme :
Collection :
Les Actualités françaises
Date de l'évènement :
05 mai 1946
Production :
INA
Page publiée le :
2003
Modifiée le :
19 sept. 2022
Référence :
00000000012

Contexte historique

Par Eve Bonnivard

L'Assemblée adopte à une courte majorité un projet constitutionnel qui satisfait socialistes et communistes. L'Assemblée nationale en est le pilier ; elle est unique et toute-puissante. "En bref, un régime d'assemblée où les partis prennent le peuple en charge" [Jean-Pierre Rioux, La France de la IVe République, Vol 1, Seuil,1980]. A la surprise générale, les Français rejettent la Constitution, ce qui est un échec pour le PC et la SFIO et une victoire pour le MRP et pour de Gaulle, défenseurs du primat de l'exécutif. Ce rejet s'explique par la crainte du monocamérisme, conjuguée à la poussée d'un net anticommunisme. Il s'agit en réalité d'un vote qui exprime plus un rejet du PC qu'un désaccord profond avec le texte de la Constitution. De plus, pour la première fois, aucune personnalité prestigieuse n'a jeté son poids dans le camp du oui. Ce vote négatif rend nécessaire l'élection d'une nouvelle Assemblée constituante, qui a lieu le 2 juin 1946.

Éclairage média

Par Eve Bonnivard

Le traitement de la consultation électorale est double, à la fois convenu et décalé. En effet, tout en se pliant aux attendus du genre (images de Français se rendant aux urnes, d'hommes politiques votant dans leur fief respectif, scène devenue classique de dépouillement au ministère de l'intérieur), les Actualités Françaises adoptent un ton léger, insistant sur des détails piquants (bébé, jambes d'une électrice dans l'isoloir, défilé de stars du cinéma). La musique, allègre, répond à l'entrain avec lequel les Français se rendent aux urnes (images d'ouverture du document), le tout suggérant le civisme du peuple français. Aucun commentaire n'est fait sur le fond (le rejet du texte) : il s'agit ici de donner une image vivante, fidèle, de la France qui vote.

Lieux

Thèmes

Sur le même thème

Sur le même thème