vidéo - 

Signature à Paris des accords de Dayton

Proposé par Institut national de l’audiovisuel

Date de diffusion : 14 déc. 1995

À Paris sont signés les accords négociés dans la ville de Dayton (États-Unis) entre les Bosniaques, les Serbes et les Croates pour mettre fin à la guerre en Croatie et en Bosnie.

Niveaux et disciplines

Informations et crédits

Type de ressource :
Forme :
Collection :
Production :
INA
Page publiée le :
2003
Modifiée le :
19 sept. 2022
Référence :
00000000211

Contexte historique

Par Jean-Claude Lescure

La conférence de paix sur l'ex-Yougoslavie réunit à Paris les belligérants serbe, croate et bosniaque après de difficiles négociations menées sous l'égide du président américain Bill Clinton.

Après cinq ans de guerre, les événements se précipitent pendant l'été 1995 : les Croates mènent l'opération militaire Tempête qui, en quatre jours, leur permet de libérer la région de la Krajina, occupée par les Serbes depuis le début du conflit en 1991. Les tenants de l'idéologie Grand serbe à Belgrade sont défaits. Au même moment, le diplomate américain Richard Holbrooke propose un plan de paix, en assortissant la négociation de menaces, de promesses, de concessions et de bombardements par l'OTAN qui déclenche, fin août, l'opération Force délibérée contre les Serbes de Bosnie, finalement acculés à la table des négociations. Le président serbe Milosevic les représente et négocie à Dayton à huis clos pendant trois semaines.

Les discussions menées avec les présidents croate et bosniaque, Franjo Tudjman et Alija Izetbegovic débouchent sur un accord de paix général conclu le 21 novembre et officiellement signé au palais de l'Élysée le 14 décembre. L'accord prévoit la division de la Bosnie en deux communautés (la fédération de Bosnie-Herzégovine et la république serbe de Bosnie, la Republika Srpska) sous le contrôle de l'IFOR, troupes sous commandement de l'OTAN.

Éclairage média

Par Jean-Claude Lescure

Après un lancement du sujet en studio est diffusé le reportage tourné au palais de l'Élysée. Au montage, le journaliste Thierry Thuillier a choisi de placer en ouverture les images qui concluent la cérémonie de signature : les applaudissements et les poignées de main entre les anciens belligérants désormais en paix. Un plan sur la salle du palais de l'Élysée montre au spectateur l'assistance nombreuse et permet d'enchaîner sur un flash-back qui reprend les discours de quelques protagonistes. La position internationale de la France est alors affirmée par un plan de coupe qui montre côte à côte l'Américain Clinton et l'Allemand Kohl, assis, écoutant le président français Jacques Chirac commenter les accords signés à Paris.

Il s'agit bien de mettre en scène le rôle international de la France et de l'Europe, compensation toute symbolique à l'échec de la diplomatie européenne et française qui ont dû céder le pas à l'intervention américaine pour débloquer la situation et ramener la paix dans les Balkans. Il est d'ailleurs remarquable que le total du temps de parole accordé dans le reportage aux chefs d'État croate, serbe et bosniaque soit moins important que le temps consacré au président français.

Lieux

Thèmes

Sur le même thème

Sur le même thème

: Voir les documents suivants
: Voir les documents précédents