Inauguration de la Cité radieuse à Marseille

Date de diffusion : 23 oct. 1952

Le 14 octobre 1952, le ministre de la Reconstruction Claudius Petit inaugure à Marseille la Cité radieuse, immeuble moderne comprenant 347 appartements. Il confère à son architecte, Le Corbusier, la légion d'honneur.

Niveaux et disciplines

Informations et crédits

Type de ressource :
Forme :
Collection :
Les Actualités françaises
Production :
INA
Page publiée le :
2004
Modifiée le :
09 oct. 2022
Référence :
00000000343

Contexte historique

Par Fabrice Grenard

La reconstruction de l'après-guerre fut propice à l'urbanisme et permit à quelques architectes de premier plan de mettre en pratique leur volonté d'ériger des constructions plus modernes et plus rationnelles (Auguste Perret au Havre, Le Corbusier à Marseille).

Le Corbusier s'était fait connaître dans l'entre-deux-guerres en élaborant les principes d'un urbanisme fonctionnaliste et d'une architecture de masse (il fut notamment l'un des principaux rédacteurs de la Charte d'Athènes en 1934 codifiant les principes d'une architecture moderne). Ayant à plusieurs reprises sollicité les pouvoirs publics pour se voir confier des commandes de grands chantiers, il obtient finalement du gouvernement en 1946 la réalisation d'un ensemble d'habitations à Marseille, ce qui lui permettra de mettre en pratique ses idées d'organisation spatiale et sociale.

La construction de la "Cité radieuse" est terminée en 1952 : il s'agit aux yeux de Le Corbusier d'une cité-jardin "verticale", rassemblant en un même immeuble 347 appartements, et offrant à chaque famille indépendance et services communs. Cette réalisation ne créa cependant pas l'unanimité et les détracteurs de Le Corbusier surnommeront cette construction "la maison du fada".

Éclairage média

Par Fabrice Grenard

Les images du reportage permettent de souligner à la fois la fonctionnalité de la "Cité radieuse" (grand immeuble en béton entouré de jardins et disposant à son sommet d'un toit en terrasse) et le confort des appartements disposés à l'intérieur de l'ensemble (éclairage naturel important, petites terrasses particulières, mobilier...).

L'inauguration de la "Cité radieuse" marque une véritable consécration pour Le Corbusier, qui reçoit la légion d'honneur des mains du ministre de la Reconstruction. Le reportage n'évoque cependant pas les critiques qui ont pu se développer contre cette réalisation dès les débuts de sa construction (utilisation trop massive du béton, promiscuité...).

Lieux

Thèmes

Sur le même thème

Sur le même thème