Le barrage de Tignes est inauguré par le président Auriol

Date de diffusion : 09 juil. 1953

A l'occasion de l'inauguration du barrage construit à Tignes, le président Vincent Auriol prononce un discours sur l'importance de l'oeuvre accomplie en France en matière de reconstruction et de modernisation.

Niveaux et disciplines

Ressources pédagogiques utilisant ce média

Informations et crédits

Type de ressource :
Forme :
Collection :
Les Actualités françaises
Production :
INA
Page publiée le :
2004
Modifiée le :
19 sept. 2022
Référence :
00000000344

Contexte historique

Par Fabrice Grenard

La politique énergétique fut l'une des priorités des années d'après-guerre. Le but avoué était d'obtenir l'indépendance énergétique, grâce notamment à la mise en valeur de nouvelles sources nationales d'énergie permettant de se substituer progressivement au charbon. Le gouvernement comptait beaucoup sur l'hydroélectricité et entreprit de construire de puissants barrages.

A l'image des grandes réalisations soviétiques ou américaines (la Tennesse Valley Authority), la France devait se doter d'ouvrages utilisant les ressources nationales, notamment dans les régions de montagne (Génissiat dans l'Ain, Tignes dans l'Isère). Le projet de construction du barrage de Tignes était particulièrement ambitieux : il s'agissait de construire à plus de 1800 mètres d'altitude un barrage-voûte en béton, haut de 180 m et large de 295 m avec une retenue de 230 000 000 m3 sur une superficie de 270 ha. Sa construction nécessita l'empoi de 4500 personnes. Autour du barrage, huit centrales hydro-électriques produisent plus de 1 000 000 000 de KWh.

Ce projet se heurta cependant à une importante résistance de la population locale car il passait par la destruction du petit village de Tignes. Alors que le village traditionnel fut submergé lors de la mise en activité du barrage, un nouveau village fut construit quelques kilomètres en amont, devenu aujourd'hui une célèbre station de ski. Le barrage fut inauguré en grande pompe en 1953 par le président de la République, qui à cette occasion, salua le sacrifice des Tignards et l'importance de la mobilisation des Français en faveur de la modernisation du pays.

Éclairage média

Par Fabrice Grenard

Le reportage tait les importantes résistances locales qui se sont développées contre la construction du barrage. Il ne montre aucune image de l'ancien village et n'évoque que très brièvement les problèmes suscités par son évacuation et sa destruction. Les images insistent sur la modernité des nouvelles infrastructures mises en place, que ce soit le barrage, véritable "cathédrale des temps modernes", ou les centrales hydro-électriques situées à proximité. Enfin, une longue partie du reportage est consacrée au discours de Auriol, qui à l'occasion de l'inauguration, salue la rénovation de la France.

Lieux

Personnalités

Thèmes

Sur le même thème

Sur le même thème