vidéo - 

L'adoption d'un nouveau statut pour la Corse

L'adoption d'un nouveau statut pour la Corse

Date de diffusion : 22 mars 1991

Alors que les sénateurs débattent du projet de loi portant statut territorial de la Corse, les habitants d'un petit village traditionnel de l'île de Beauté réagissent à la notion de "peuple corse" qui figure dans la loi. Les avis sont divergents.

Niveaux et disciplines

Informations et crédits

Type de ressource :
Forme :
Collection :
Production :
INA
Page publiée le :
2005
Modifiée le :
19 sept. 2022
Référence :
00000000417

Contexte historique

Par Fabrice Grenard

La Corse est de toutes les régions françaises celle où les sentiments particularistes sont les plus forts, en raison de l'isolationnisme insulaire et d'un rattachement à la France relativement tardif (1768).

Depuis les années 1970 s'y développe un mouvement qui fut d'abord autonomiste puis indépendantiste. Une véritable lutte de "libération nationale" fut notamment officialisée au cours de l'été 1975 par une manifestation spectaculaire à Aléria (l'occupation d'une cave viticole qui provoqua une fusillade tuant deux gendarmes) puis par la fondation en 1976 du Front National de Libération de la Corse (FLNC). Ce mouvement nationaliste se manifeste par des attentats et plasticages touchant des bâtiments publics, des logements de fonctionnaires, des complexes touristiques aux financements étrangers ou métropolitains (il y eut au cours des années 1980 jusqu'à 500 attentats par an).

Dénonçant la politique de répression pratiquée par la droite à la fin des années 1970, les forces de gauche, de plus en plus sensibles aux revendications régionalistes, promirent l'adoption de réformes politiques. Aussi, dès l'arrivée de la gauche au pouvoir, un statut spécial de la Corse fut voté par l'Assemblée nationale en 1982 : l'île devenait une communauté territoriale de plein droit avec une assemblée régionale élue au suffrage universel direct. Mais cette réforme n'empêcha pas les attentats contre les symboles de l'Etat de se poursuivre en Corse. En 1991, le Parlement vota un nouveau statut de la Corse étendant les prérogatives de l'Assemblée régionale. Un article de la loi mentionnant le "peuple corse" fut toutefois déclaré non conforme à la Constitution de 1958 par le Conseil Constitutionnel.

Éclairage média

Par Fabrice Grenard

Le reportage montre bien que la notion de "peuple corse" ne fait pas l'unanimité parmi les Corses eux-mêmes. Le cadre choisi est celui d'un petit village corse traditionnel, souffrant des problèmes que connaissent la plupart des petites communes de l'île (exode rural, désertification, crise de l'activité agricole...). Les réponses des personnes interrogées montrent bien en tout cas que la population corse n'a pas toujours le discours radical des organisations nationalistes.

Thèmes

Sur le même thème

Sur le même thème