vidéo - 

La poussée inflationniste devient inquiétante pour les produits alimentaires

La poussée inflationniste devient inquiétante pour les produits alimentaires

Date de diffusion : 12 juin 1976

Les prix des fruits et légumes connaissent plusieurs flambées successives au début de l'année 1976. Le prix de certains produits (tomates, cerises et fraises) a même doublé en quelques jours sur les marchés parisiens.

Niveaux et disciplines

Informations et crédits

Type de ressource :
Forme :
Collection :
Production :
INA
Page publiée le :
2005
Modifiée le :
19 sept. 2022
Référence :
00000000427

Contexte historique

Par Fabrice Grenard

L'une des principales manifestations de la crise du milieu des années soixante-dix est l'inflation : celle-ci progresse de 14,8 % en 1974 (contre 7,3 % en 1973), 11,8 % en 1975, 10 % en 1976. Ce phénomène donne également une spécificité importante à cette crise puisque les crises économique précédentes, celles de la fin du XIXe siècle (grande dépression) ou des années trente, s'étaient plutôt traduites par une baisse des prix.

L'inflation s'explique par le choc pétrolier de 1973, qui alourdit les coûts de fabrication. Elle possède également d'autres explications comme le maintien des salaires à un niveau élevé malgré les difficultés économiques. Elle concerne donc dans un premier temps essentiellement le secteur industriel. Mais à partir de 1975-1976, elle s'étend également aux produits agricoles, pour différentes raisons : les sécheresses des étés 1975 et 1976 entraînent de mauvaises récoltes, mais surtout, l'augmentation du coût des transports et la nécessité d'aligner les prix agricoles sur les prix industriels provoquent une importante augmentation des prix alimentaires.

Éclairage média

Par Fabrice Grenard

Le présentateur du Journal télévisé (Patrick Poivre d'Arvor) et l'auteur du reportage adoptent un ton particulièrement accusateur à l'égard des acteurs du secteur agricole (producteur et distributeur). Le phénomène de la hausse des prix agricoles est présenté comme un "scandale" et ne reçoit d'autres explications que la volonté des agriculteurs et des commerçants de profiter de la situation. Les témoignages de consommateurs aigris recueillis sur le marché vont dans le même sens.

Thèmes

Sur le même thème

Sur le même thème