vidéo - 

Le parc scientifique et technologique de Sophia-Antipolis en 1980

Date de diffusion : 05 avr. 1980

Le parc scientifique et technologique de Sophia Antipolis a été créé dans la pinède de Valbonne. Encore en chantier huit ans après, il accueille des organismes de recherche et des entreprises de haute technologie.

Niveaux et disciplines

Informations et crédits

Type de ressource :
Forme :
Collection :
Production :
INA
Page publiée le :
2005
Modifiée le :
19 sept. 2022
Référence :
00000000434

Contexte historique

Par Christophe Gracieux

Sophia Antipolis a été officiellement créé par le Comité Interministériel d'Aménagement du Territoire en avril 1972. Situés entre Nice et Cannes, au nord d'Antibes, ses 2 300 hectares prennent place sur le plateau boisé de Valbonne. Ce "Parc International d'Activités" repose notamment sur l'idée que l'environnement naturel induit une meilleure qualité de travail ; aussi est-il décidé à l'origine de laisser les deux tiers du parc à l'état de pinède.

Il s'agit d'attirer les organismes de recherche et des entreprises de haute technologie, en mettant en valeur son cadre attractif. En outre, Sophia Antipolis, située à une vingtaine de kilomètres de l'aéroport de Nice et à proximité de l'autoroute A8, bénéficie de la densité de ce réseau de transports. En 1974, la première entreprise, Franlab (qui étudie les gisements pétroliers), s'installe dans le parc, bientôt suivie par Air France en 1977 qui y établit son centre mondial de réservation. Débute alors une période d'implantations massives : Digital (centre mondial d'expertise en télécommunications) puis Dow Chemical, Thomson, MATRA, France Telecom, etc. Des écoles et des laboratoires de recherche s'y installent également au fur et à mesure, tels que l'Ecole des Mines, le CNRS, l'INRA ou l'Ecole Supérieure de Commerce de Nice.

Ce parc, dans lequel travaillent plus de 25 000 personnes en 2004, devient un modèle pour les technopôles qui se développent en France dans les années 1980 et 1990, pôles d'activités associant organismes de recherche et entreprises de haute technologie.

Éclairage média

Par Christophe Gracieux

Ce reportage présente l'aménagement du parc d'activités de Sophia Antipolis, qualifié par la journaliste de "Futuropolis au beau milieu de la pinède". Tout au long du sujet, de nombreux plans, essentiellement filmés à partir d'un hélicoptère, donnent la mesure de la taille du parc et des bâtiments en cours de construction. Huit ans après sa création, il apparaît encore à l'état de vaste chantier. Le "cadre de travail attrayant" évoqué par le préfet chargé de mission à la Délégation à l'Aménagement du Territoire et à l'Action Régionale est illustré par les vues de la pinède, mais aussi par les images d'un homme faisant son jogging et de joueurs de tennis. La visite à l'intérieur du centre mondial de réservation d'Air France fournit elle un exemple des entreprises qui se sont installées à Sophia Antipolis. L'interview de deux informaticiens y travaillant apparaît également intéressante : elle vient en effet apporter un bémol - l'évocation du chômage de leurs épouses - au tableau d'une réussite complète de Sophia Antipolis tel que l'a notamment dressé le préfet Girod.

Lieux

Thèmes

Sur le même thème

Sur le même thème