vidéo - 

Construction d'une usine d'enrichissement d'uranium à Tricastin en 1979

Date de diffusion : 09 avr. 1979

En 1979, face à la crise pétrolière, le gouvernement Barre choisit de renforcer le programme de développement de l'énergie électrique nucléaire. Dans ce contexte, une usine d'enrichissement d'uranium est construite à Tricastin.

Niveaux et disciplines

Informations et crédits

Type de ressource :
Forme :
Collection :
Production :
INA
Page publiée le :
2005
Modifiée le :
19 sept. 2022
Référence :
00000000462

Contexte historique

Par Christophe Gracieux

Alors que sévit le premier choc pétrolier, le Premier ministre Pierre Messmer annonce en mars 1974 un plan d'investissements importants destinés à accélérer le programme nucléaire français : il s'agit de réduire la dépendance énergétique de la France à l'égard des hydrocarbures qu'elle importe dans leur quasi-totalité. Un programme décennal fixe de la sorte en février 1975 l'objectif d'atteindre 68% des besoins en électricité de la France et établit un calendrier de constructions de centrales.

Si l'objectif initial n'est pas atteint, puisqu'en 1985 moins de 50% de la consommation électrique est d'origine nucléaire, cette décision marque néanmoins un véritable tournant dans la politique énergétique française, le choix du nucléaire étant résolument adopté, malgré les importantes contestations qui surgissent. Choix encore conforté par le gouvernement Barre en 1979, à la suite d'une panne géante du réseau électrique provoquée par une surconsommation, qui prive la France d'électricité durant plusieurs heures le 19 décembre 1978.

L'usine Eurodif, située à Tricastin, dans la Drôme, est ainsi progressivement mise en service à partir de 1979, exploitant le procédé d'enrichissement de l'uranium. Elle est directement reliée à la centrale nucléaire du Tricastin, la première à eau pressurisée, qui travaille presque exclusivement pour elle en période de pleine capacité.

Éclairage média

Par Christophe Gracieux

Ce sujet consacré à l'usine d'enrichissement d'uranium de Tricastin est précédé d'un assez long lancement par la présentatrice du journal télévisé de FR3. Celle-ci se contente de reprendre des propos prononcés par le Premier ministre Raymond Barre lors de sa visite à Tricastin. Le reportage, au demeurant très bref, n'est ainsi qu'une illustration de ces paroles : il s'agit de montrer la traduction concrète du programme nucléaire français. Sur fond d'images de parties de l'usine déjà réalisées, la journaliste détaille les conditions de réalisation de l'usine Eurodif et le calendrier de sa mise en service.

Lieux

Personnalités

Thèmes

Sur le même thème

Sur le même thème