vidéo - 

Noël, une fête fédératrice

Date de diffusion : 24 déc. 2003

Fête religieuse célébrant la naissance de Jésus pour les chrétiens, Noël est désormais dotée d'une signification plus large. Fêtée par la grande majorité des Français, de toutes confessions, Noël constitue avant tout une fête familiale.

Niveaux et disciplines

Ressources pédagogiques utilisant ce média

Informations et crédits

Type de ressource :
Forme :
Collection :
Production :
INA
Page publiée le :
2007
Modifiée le :
19 sept. 2022
Référence :
00000000850

Contexte historique

Par Julie Le Gac

Noël est le moment où les chrétiens fêtent la naissance de Jésus. Le jour et l'heure de la naissance de Jésus n'étant pas établis dans les écritures saintes, c'est au milieu du IVe siècle que l'Eglise fixe officiellement le jour du 25 décembre comme celui de la Nativité. Ce choix obéit moins à des raisons historiques qu'à la volonté de christianiser des fêtes païennes. En effet, le 25 décembre correspond à la fête principale du culte du dieu solaire Mithra et les saturnales, hommage à Saturne, divinité des semailles et des moissons, sont célébrées entre le 17 et le 24 décembre. C'est en 1223 que Saint-François d'Assise crée la première crèche vivante, et cette tradition se perpétue depuis lors. Le sapin de Noël apparaît quant à lui en Alsace à la fin du XVe siècle, mais ne se généralise à toute l'Europe qu'au XVIIe siècle. Il symbolise l'arbre du Paradis.

La figure du père Noël naît quant à elle au XIXe siècle aux Etats-Unis, sous la forme littéraire d'une réminiscence de Saint Nicolas. Elle s'impose en Europe et en France au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. L'apparition de la figure du père Noël illustre une double tendance : la laïcisation de cette fête, et le développement de stratégies commerciales à son égard. En effet, Noël est aujourd'hui bien plus qu'une fête religieuse. Elle est d'ailleurs fêtée par la très grande majorité des Français, qu'ils soient athées ou croyants, qu'ils soient chrétiens, juifs, musulmans, ou bouddhistes.

Dès lors, Noël constitue désormais une fête familiale, permettant le rassemblement de tous autour d'un bon repas et de cadeaux. Noël est ainsi également une période faste pour l'industrie du jouet. En définitive, si Noël perd en partie son caractère religieux, elle demeure, dans tous les esprits un symbole de partage, ainsi que la fête de l'enfance.

Éclairage média

Par Julie Le Gac

Diffusé à la veille de Noël, ce document tend à montrer que cette fête n'est plus uniquement religieuse, mais qu'elle rassemble toutes les communautés. A cet égard, il propose des interviews des membres de communautés juive, musulmane et bouddhiste, sur leur vision de Noël. Si sa signification originelle n'est pas forcément connue, Noël symbolise désormais le rassemblement familial et l'échange de cadeaux.

Ce reportage, un classique des journaux télévisés à la veille de Noël, présente donc une vision idéalisée des rapports entre les diverses confessions, qui adoptent, à leur manière, les traditions chrétiennes françaises. Il ne relève cependant pas la dérive consumériste de la pratique de Noël. Pour beaucoup, Noël se résume à l'échange de cadeaux. Dès lors, ce ne sont pas les religions qui constituent des obstacles à la célébration de Noël, mais plutôt la pauvreté et l'exclusion.

Lieux

Thèmes

Sur le même thème

Sur le même thème