vidéo - 

Ouest-France, premier quotidien français

Proposé par Institut national de l’audiovisuel

Date de diffusion : 28 nov. 1970

Fort d’un tirage dépassant les 783 000 exemplaires, Ouest-France constitue le premier quotidien français. Attaché aux valeurs chrétiennes comme à celles ayant soutenu la France Libre, il propose une actualité régionale très détaillée.

Niveaux et disciplines

Informations et crédits

Type de ressource :
Forme :
Collection :
Production :
INA
Page publiée le :
2007
Modifiée le :
19 sept. 2022
Référence :
00000000960

Contexte historique

Par Julie Le Gac

Créé en 1899 par un prêtre d'Ille et Vilaine, Félix Trochu, et un laïc, Emmanuel Desgrée du Lou de Brest, promoteur au christianisme social, le quotidien Ouest-Eclair concilie idées républicaines et attachement au catholicisme. Malgré la faiblesse des moyens, lors de son 25ème anniversaire, le journal fête le dépassement du seuil des 250 000 exemplaires. Ouest-Eclair devient alors le premier quotidien régional de France.

La Seconde Guerre mondiale entraîne la division de la direction, certains souhaitant poursuivre la publication, les autres refusant toute compromission avec l'Occupant. Finalement, le journal continue de paraître et les opposants quittent la direction. Ouest-Eclair publie son dernier numéro le 1er août 1944 et la société Presse Régionale de l'Ouest, éditrice du journal, est dissoute par un jugement de la Cour de justice de Rennes en 1946. Les démissionnaires de 1940, Paul Hutin-Desgrées et François Desgrée du Lou, entourés de résistants et de combattants de la France Libre, tels Pierre-Henri Teitgen fondent alors Ouest-France. La rédaction se place dans la continuité de Ouest-Eclair, en conservant sa fidélité aux idéaux spiritualistes des origines, mais entend également incarner les valeurs de la France Libre.

En 1965, la direction de Ouest-France est confiée à Louis Estrangin et François Régis-Hutin, qui souhaitent favoriser le pluralisme de l'information par l'introduction de tribunes offertes aux candidats aux élections et par la diffusion d'opinions contradictoires. La direction prévoit également le transfert du siège social et la création d'une nouvelle imprimerie à Chantepie, achevée en 1972. A l'heure actuelle, Ouest-France demeure le premier quotidien français en terme de diffusion, avec plus de 783 000 exemplaires par jour en 2004.

Chaque jour, Ouest France, fort de 63 rédactions, imprime 42 éditions (soit près de 600 pages différentes) diffusées dans trois régions (Bretagne, Basse-Normandie, Pays de la Loire). Ainsi, si l'actualité nationale et internationale occupe les premières pages du journal, les pages départementales et locales rendent compte de l'actualité proche, de la grande ville aux villages de campagne, où 2 700 correspondants locaux témoignent des préoccupations des habitants de l'Ouest.

Éclairage média

Par Julie Le Gac

Ce reportage retrace, de manière complète et intéressante, les différentes étapes de production du journal Ouest-France, de l’arrivée des rouleaux de papier en provenance des pays nordiques à la distribution dans les boîtes aux lettres des abonnés et dans les kiosques de journaux, en passant par les conférences de rédaction.

Les gros plans sur les machines, les bélinographes qui permettent la transmission par fil d'images et de photographies, ou encore les lumitypes assurant la composition photographique des images, ainsi qu'un commentaire très favorable soulignent la modernité de la fabrication du journal. Dans le même sens, l'insistance sur l'agitation de la rédaction de Ouest-France, inhérente à toute rédaction journalistique, les louanges, certes méritées, pour le travail accompli par les journalistes, ainsi que des expressions telles que "informateur ponctuel et familier", tendent à transformer ce reportage d'information en message publicitaire.

Lieux

Thèmes

Sur le même thème

Sur le même thème

: Voir les documents suivants
: Voir les documents précédents