vidéo - 

Les ravages du cyclone Katrina

Date de diffusion : 14 sept. 2005 | Date d'évènement : 29 août 2005

Le cyclone Katrina, survenu le 30 août 2005, a dévasté la Louisiane et le Mississipi. Biloxi, dans le Mississippi, est en ruines. Le bilan des victimes demeure très incertain.

Niveaux et disciplines

Informations et crédits

Type de ressource :
Forme :
Collection :
Date de l'évènement :
29 août 2005
Page publiée le :
2007
Modifiée le :
19 sept. 2022
Référence :
00000001117

Contexte historique

Par Christophe Gracieux

Le 29 août 2005, le cyclone Katrina dévaste plusieurs Etats du Sud des Etats-Unis, et plus particulièrement la Louisiane et le Mississippi. D'une ampleur exceptionnelle, il ravage La Nouvelle-Orléans. Le lendemain du passage de Katrina, la ville est en outre très largement inondée en raison de la rupture des digues qui la protègent. Les autorités, aussi bien celles de la municipalité que l'Agence fédérale chargée des secours d'urgence, ont grandement tardé à prendre la mesure de la catastrophe. En effet, alors que la violence du cyclone était prévue, aucune mesure d'évacuation collective n'avait été envisagée. Et, après le passage de Katrina et la rupture des digues, les secours ne sont arrivés sur les lieux dévastés qu'avec un grand retard et dans une totale désorganisation. Les habitants qui n'avaient pu quitter La Nouvelle-Orléans étaient pourtant démunis de tout, privés d'électricité et d'eau potable.

Le président George W. Bush a particulièrement été critiqué pour son manque de réactivité: il s'est dans un premier temps contenté de survoler le 31 août 2005 les zones dévastées et de faire mobiliser la Garde nationale américaine pour empêcher les pillages et rétablir l'ordre. Après avoir refusé le 2 septembre l'aide proposée par de nombreux pays, le gouvernement américain change d'avis le lendemain et l'accepte. La Nouvelle-Orléans est finalement entièrement évacuée le 3 septembre par un pont aérien. Un bilan officiel publié un an après le passage de Katrina a fait état de plus de 1 400 victimes en Louisiane.

Hormis le nombre des victimes et l'ampleur des dévastations, c'est surtout la désorganisation totale des secours et le grand retard de l'évacuation des habitants de La Nouvelle-Orléans qui a frappé l'opinion américaine et internationale dans cette catastrophe. Ceci d'autant plus que la plupart des victimes étaient des Noirs vivant sous le seuil de pauvreté.

Éclairage média

Par Christophe Gracieux

Ce sujet a été réalisé par des envoyés spéciaux de France 2 à Biloxi, dans l'Etat du Mississippi, deux semaines après le passage de l'ouragan Katrina. Il s'attache à montrer l'ampleur de la catastrophe par de nombreuses images de maisons totalement détruites et de décombres éparpillées dans les rues. Il propose notamment un rapprochement saisissant entre un plan de ruines d'un complexe d'appartements et un autre d'un bâtiment identique encore debout de l'autre côté de la rue.

Hormis la diffusion de ces images frappantes, le reportage est centré sur le problème de l'évaluation du nombre de victimes. Didactique, il donne à entendre différents témoignages sur cette question. Toutefois, aucun membre des services fédéraux, pourtant directement concernés puisque mis en cause par une grande partie de la population, n'a été interrogé par les envoyés spéciaux de France 2. Il manque donc un point de vue essentiel pour saisir l'ensemble des aspects de la polémique déclenchée au sujet du recensement des victimes du cyclone Katrina.

Lieux

Thèmes

Sur le même thème

Sur le même thème