vidéo - 

Charles Aznavour, Je m'voyais déjà

Date de diffusion : 16 déc. 1965

Invité de l'émission Le Palmarès des chansons, le chanteur Charles Aznavour interprète son grand succès Je m'voyais déjà.

Niveaux et disciplines

Informations et crédits

Type de ressource :
Forme :
Collection :
Production :
INA
Page publiée le :
23 sept. 2008
Modifiée le :
19 sept. 2022
Référence :
00000001229

Contexte historique

Par Stéphane Ollivier

Né à Paris de parents arméniens le 22 mai 1924, Charles Aznavour commence sa carrière d'artiste de music-hall dans l'immédiat après-guerre aux côtés de Pierre Roche avec qui il fonde le duo « Aznavour et Roche ». Ensemble, les duettistes font paraître quelques 78 tours et connaissent un beau succès d'estime qui leur vaut d'accompagner Edith Piaf lors de ses tournées internationales. Ce n'est qu'au tournant des années 1950 que Charles Aznavour décide de se lancer dans une carrière solo d'auteur compositeur interprète. Ses talents d'auteur sont déjà reconnus, mais, avec sa petite taille, son timbre de voix voilé et son vibrato prononcé, le chanteur dénote dans le paysage de la chanson française. Sa personnalité dérange et les débuts sont difficiles. Avec beaucoup de courage et de persévérance, il décide d'affronter l'adversité et, en 1956, finit par remporter un premier succès public avec la chanson Sur ma vie.

Il lui faudra pourtant attendre 1960 pour triompher définitivement en créant sur la scène de l'Alhambra, lors d'une soirée entrée dans la légende, l'un de ses titres les plus emblématiques, Je m'voyais déjà. Cette chanson sarcastique aux fortes connotations autobiographiques contant les états d'âme d'un artiste raté le propulse d'un coup en haut de l'affiche. Aznavour a déjà 36 ans, sa carrière prend enfin son envol. Tout s'enchaîne : Tu t'laisses aller (1960), La Mamma, Et pourtant (1963), For Me Formidable (1964), La Bohème (1966), Aznavour accumule les chefs-d'œuvre, affirmant avec toujours plus de force la singularité d'un univers poétique volontiers lyrique et narratif, mais toujours ancré dans une peinture précise et réaliste de la société et de ses évolutions. Ainsi, en 1973, la chanson Comme ils disent, en faisant à la première personne le portrait d'un travesti, participe grandement à la cause homosexuelle auprès du grand public. Multipliant les enregistrements et les tournées à l'étranger (notamment aux États-Unis qui l'accueillent comme l'équivalent européen des grands crooners comme Sinatra), Aznavour s'impose à partir des années 1970 comme le chanteur français le plus célèbre dans le monde.

Acteur talentueux, Aznavour a par ailleurs mené tout au long de ces années consacrées essentiellement à la chanson une carrière fructueuse au cinéma, participant au total à plus de 60 films. On trouve notamment dans sa filmographie des chefs-d'œuvre comme La Tête contre les murs de Georges Franju (1958), Le Testament d'Orphée de Jean Cocteau (1959), Tirez sur la pianiste de François Truffaut (1960) ou Ararat d'Atom Egoyan (2002), film abordant le génocide arménien. Commandeur de la Légion d'honneur en 2004, il s'est éteint en 2018. La France lui rend un hommage national dans la cour des Invalides en présence du président et du Premier ministre arméniens et du président français Emmanuel Macron.  

Éclairage média

Par Stéphane Ollivier

Créée par Jacques Antoine, présentée conjointement par Guy Lux et Anne-Marie Peysson, Le Palmarès des chansons, diffusé sur la première chaîne de 1965 à 1968, est certainement l'une des émissions de variété les plus populaires de l'histoire de la télévision française. Reprenant le principe du radio-crochet, le programme alternait séquences réservées aux concurrents, chanteurs amateurs ou débutants venant s'affronter face au public et aux téléspectateurs en interprétant la chanson de leur choix, et prestations d'artistes confirmés (chaque émission se terminant sur le mini récital d'une vedette présentant en cinq chansons son propre palmarès).

C'est dans ce contexte que, le 16 décembre 1965, Charles Aznavour vient interpréter son plus grand succès Je m'voyais déjà – chanson de circonstance s'il en est. Lancé par Anne-Marie Peysson sur quelques notes du générique de l'émission signé Raymond Lefèvre (pianiste, arrangeur et chef d'orchestre, dont la formation assurait sur scène l'accompagnement des candidats et des vedettes invitées), Aznavour déboule devant les caméras pour une prestation très travaillée et précisément scénarisée qui témoigne du sérieux et du professionnalisme avec lesquels les chanteurs abordaient alors ce type d'émission. Col de chemise ouvert, veste sous le bras, rajustant ses boutons de manchette et sa cravate, Aznavour, acteur et chanteur, interprète (dans tous les sens du terme) sa chanson tandis que la caméra en un lent travelling arrière révèle un décor nu progressivement recouvert d'affiches du chanteur.

Alternant plans larges et gros plans, la réalisation participe de la mise en scène jusqu'à la sortie finale en forme d'apothéose, Aznavour dans le faisceau d'un projecteur rejoignant les coulisses sur un petit pas de danse, tandis que la salle explose en applaudissements. Durant ces quelques minutes, ce sont toutes ses qualités de showman à l'américaine qu'Aznavour illustre magistralement.

Lieux

Thèmes

Sur le même thème

Sur le même thème