vidéo - 

Victoire de La République en marche aux élections législatives de 2017

Date de diffusion : 19 juin 2017

La République en marche remporte les élections législatives du 17 juin 2017. Avec 308 députés, le mouvement fondé par Emmanuel Macron remporte la majorité absolue. L’Assemblée nationale est renouvelée aux trois-quarts. L’abstention a cependant atteint le taux record de 57,4 % des inscrits.

Niveaux et disciplines

Informations et crédits

Type de ressource :
Forme :
Collection :
Production :
INA
Page publiée le :
29 août 2019
Modifiée le :
19 sept. 2022
Référence :
00000001919

Contexte historique

Par Christophe Gracieux

Après l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République le 7 mai 2017 avec 66,1 % des suffrages exprimés contre 33,9 % pour la candidate d’extrême droite Marine Le Pen (voir La célébration de la victoire d’Emmanuel Macron à l’élection présidentielle en 2017) et la nomination du gouvernement d’Édouard Philippe le 17 mai 2017 (voir La nomination du premier gouvernement d’Édouard Philippe), les Français sont de nouveau appelés aux urnes : ils doivent désigner leurs députés lors des élections législatives des 10 et 17 juin 2017. Ce scrutin constitue une épreuve déterminante pour Emmanuel Macron qui a besoin d’une majorité solide à l’Assemblée nationale pour mener à bien ses réformes. Pour ce faire, le mouvement En Marche ! qu’il avait créé en avril 2016 pour appuyer sa candidature présidentielle est rebaptisé « La République en marche » (LREM) dès le 8 mai 2017, au lendemain de son élection.

Malgré sa jeunesse, cette nouvelle formation remporte les élections législatives : La République en marche obtient 308 sièges à l’Assemblée nationale, ce qui lui donne la majorité absolue. Le MoDem de François Bayrou obtient par ailleurs un score inédit : la formation centriste, alliée de LREM, remporte 42 sièges de députés.

Le résultat de LREM est un succès pour Emmanuel Macron même s’il apparaît moins important qu’envisagé. La majorité obtenue est en effet loin des 484 sièges remportés par le RPR et l’UDF en 1993 et des 365 gagnés par l’UMP en 2002. Le succès de LREM est également amoindri par un taux d’abstention historique : 57,4 % des électeurs ne se sont pas rendus dans les bureaux de vote lors du second tour, soit un record dans l’histoire des élections législatives de la Ve République. Le Premier ministre Édouard Philippe s’est malgré tout félicité du succès de LREM : Il y a un an, personne n’aurait imaginé un tel renouvellement politique ; nous le devons à la volonté du président de la République de donner un nouveau souffle à notre démocratie ; nous le devons aussi aux Français qui ont voulu donner à la représentation nationale un nouveau visage, a-t-il estimé dans une allocution.

De son côté, après avoir subi une élimination humiliante dès le premier tour de l’élection présidentielle, le 23 avril 2017, la droite concède un nouveau revers historique. Les Républicains (LR) et l’Union des démocrates et indépendants (UDI) n’obtiennent que 130 députés : 112 pour LR et 18 pour l’UDI, loin des 199 et 27 respectivement gagnés dans l’Assemblée précédente. Il n’y avait jamais eu aussi peu de députés de droite au palais Bourbon sous la Ve République. Le parti socialiste subit quant à lui une déroute encore plus sévère : il n’obtient que 30 sièges, alors qu’il en détenait 283 dans l’Assemblée sortante et donc moins encore que les 57 gagnés lors des élections législatives de 1993.

La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon confirme, elle, le bon résultat de son leader à l’élection présidentielle : elle remporte 17 sièges, dont un gagné par Jean-Luc Mélenchon dans la quatrième circonscription des Bouches-du-Rhône. Enfin le Front national n’obtient que 8 sièges, dont celui remporté par sa présidente, Marine Le Pen, dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais. Si elle quadruple son nombre de députés par rapport aux élections législatives de 2012, la formation d’extrême droite ne peut former un groupe à l’Assemblée nationale, la barre étant fixée à 15 députés.

À l’occasion de ce scrutin législatif, l’Assemblée nationale subit un renouvellement sans précédent : 434 des 577 députés élus les 11 et 18 juin 2017 le sont pour la première fois. En outre, l’Assemblée nationale s’est féminisée : 223 femmes ont été élues, soit 38,6 % de l’ensemble des députés, contre 26,9 % qui l’avaient été en 2012. La moyenne d’âge de députés, tous sexes confondus, baisse quant à elle de 54 ans en 2012 à 48,6 ans en 2017.

Éclairage média

Par Christophe Gracieux

Diffusé le 19 juin 2017, au lendemain du second tour des élections législatives, dans le journal télévisé de 20 heures de France 2, ce bref sujet a pour principal objectif de livrer les résultats et les principaux enseignements du scrutin.

Il prend la forme d’un commentaire sur des images factuelles alternant avec différentes infographies. Ces dernières, souvent utilisées dans les sujets électoraux, permettent de visualiser rapidement les principaux résultats d’un scrutin. Le sujet de France 2 en comprend plusieurs : une infographie traditionnelle indiquant le nombre de députés obtenus par les différentes formations politiques dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale, une infographie affichant les photographies des députés réélus pour souligner leur faible nombre, une autre montrant la carte électorale à l’issue de ce scrutin législatif et deux dernières présentant simplement les résultats du FN et de la France insoumise.

Une seule personnalité politique est interviewée dans ce sujet. Il s’agit de Christophe Castaner, réélu député dans la 2e circonscription des Alpes-de-Haute-Provence, qui est interrogé après l’annonce des résultats du second tour devant sa mairie de Forcalquier. Il a été choisi en tant que figure emblématique du mouvement d’Emmanuel Macron : il en fut le porte-parole au cours de la campagne présidentielle avant d’être nommé, le 17 mai 2017, secrétaire d’État des Relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement d’Édouard Philippe.

Le traitement médiatique des élections législatives des 11 et 18 juin 2017 s’est avéré important. Selon Ina STAT (n°47, septembre 2017), ce scrutin a en effet constitué le principal sujet traité par les journaux télévisés des six premières chaînes françaises en juin 2017 : 342 sujets ont été consacrés aux élections législatives, très loin devant le deuxième sujet traité (80 sujets traitant de l’attentat perpétré le 3 juin 2017 à Londres sur le London Bridge et dans le Borough Market).

Lieux

Thèmes

Sur le même thème

Sur le même thème