vidéo - 

L’ouverture du musée du Louvre Abu Dhabi

Date de diffusion : 07 nov. 2017

Le musée du Louvre Abu Dhabi, construit par Jean Nouvel, va être inauguré officiellement le lendemain 8 novembre 2017. À l’intérieur des galeries, c’est l’heure des derniers préparatifs et ajustements avant l’inauguration. La moitié des œuvres exposées sont prêtées par des musées français.

Niveaux et disciplines

Informations et crédits

Type de ressource :
Forme :
Collection :
Production :
INA
Page publiée le :
29 août 2019
Modifiée le :
19 sept. 2022
Référence :
00000001928

Contexte historique

Par Christophe Gracieux

En mars 2007, les Émirats arabes unis et la France signent un accord intergouvernemental visant à instaurer une coopération culturelle entre les deux États pour trois décennies. Cet accord prévoit surtout qu’un musée sera fondé portant le nom de « Louvre Abu Dhabi ». Ce musée a l’ambition de présenter des œuvres de différentes époques et provenant du monde entier.

Selon l’accord, la France doit prendre en charge la réalisation du musée ainsi que l’élaboration de son projet scientifique et culturel. Il est en outre prévu que les musées français prêtent des œuvres au Louvre Abu Dhabi, d’abord 300 jusqu’en 2026, puis 250 et 200. En outre, des expositions temporaires seront organisées durant quinze ans. La France doit enfin apporter son aide au musée pour qu’il se constitue progressivement sa propre collection. En échange, les Émirats arabes unis se sont engagés à verser 965 millions d’euros sur trente ans au musée du Louvre ainsi qu’aux autres musées français partenaires.

En construisant le premier musée universel du monde arabe et en acquérant le nom, l’expertise et les œuvres du Louvre, musée le plus visité au monde (10,2 millions de visiteurs en 2018), les Émirats arabes unis veulent se servir de la culture pour développer le tourisme. Le Louvre Abu Dhabi doit en effet faire partie d’un complexe comprenant trois autres musées sur l’île de Saadiyat, dont une antenne de la Fondation Guggenheim et un musée maritime. De son côté, en concédant sa marque, en fournissant son expertise et en prêtant ses œuvres, le Louvre obtient une manne financière qui lui permet de rénover ses espaces parisiens, à commencer par la Hall Napoléon sous la pyramide, mais aussi de construire son centre de réserves à Liévin. L’enjeu diplomatique est par ailleurs important : la France a noué des liens étroits avec les Émirats arabes unis, représentant son deuxième partenaire militaire et disposant d’une base militaire à Abu Dhabi depuis 2009.

L’édification du Louvre Abu Dhabi a été confiée à l’architecte français Jean Nouvel, lauréat du prix Pritzker en 2008, qui a également construit la Philharmonie de Paris, la tour Agbar à Barcelone, l’Institut du monde arabe ou le Musée du quai Branly. Sa construction a eu lieu entre 2009 et 2017. S’étendant sur une surface de 64 000 m2, le musée laisse une large place à la mer qui l’entoure. Ses salles réparties en 55 bâtiments sont inspirées des médinas, les quartiers anciens des villes arabes. L’ensemble est surmonté d’un immense dôme de 180 mètres de diamètre composé de 7 850 étoiles en métal qui laissent passer les rayons solaires.

L’inauguration officielle du Louvre Abu Dhabi a lieu le 8 novembre 2017 en présence du président français, Emmanuel Macron, et du prince héritier et ministre de la Défense d’Abou Dhabi, Mohammed ben Zayed, à l’origine du projet. Le musée ouvre ensuite ses portes au public trois jours plus tard. Durant la première année d’ouverture, un million de visiteurs viennent découvrir les 500 œuvres des collections permanentes, 300 étant des prêts des musées français, 200 des œuvres acquises par le Louvre Abu Dhabi.

Éclairage média

Par Christophe Gracieux

Diffusé le 7 novembre 2017 en clôture du journal télévisé de vingt heures de France 2, ce reportage est entièrement consacré au Louvre Abu Dhabi. Ce « Louvre du désert » doit en effet être officiellement inauguré le lendemain par le Président français, Emmanuel Macron, et le prince héritier et ministre de la Défense d’Abou Dhabi, Mohammed ben Zayed, avant d’ouvrir ses portes au public trois jours plus tard. Réalisé par Franck Genauzeau et le journaliste reporter d’images Giona Messina, correspondants de France 2 au Moyen-Orient, ce reportage a pour objectif de montrer ce nouveau musée à l’occasion d’une visite en avant-première.

Il présente d’abord l’édifice lui-même, le Louvre Abu Dhabi étant « une œuvre à part entière » selon Franck Genauzeau. Le reportage s’ouvre ainsi sur des plans aériens du musée et de sa partie la plus emblématique : l’immense dôme qui le surmonte, « spectaculaire dentelle d’inox et d’aluminium, aussi lourde que la Tour Eiffel ». Jean Nouvel, l’architecte du musée, joue lui-même le guide au sein de l’édifice, expliquant les jeux de lumière qu’il a souhaité créer. Puis, afin de mieux faire comprendre la construction de l’édifice, le reportage de France 2 insère un effet d’accéléré, un time-lapse : des photographies du Louvre Abu Dhabi prises à différents moments de son édification sont présentées en accéléré.

Dans un second temps, le reportage donne à voir les derniers préparatifs et ajustements avant l’inauguration officielle. L’arrivée puis l’installation de la sculpture d’Auguste Rodin L’Homme qui marche, prêtée par le musée Rodin, est ainsi montrée à l’écran. Le reportage de France 2 offre également un aperçu des œuvres exposées au Louvre Abu Dhabi, Franck Genauzeau se mettant dans la situation d’un visiteur venu admirer les tableaux. Le reportage explique d’ailleurs l’accord unissant la France à Abu Dhabi : les musées français prêtent au Louvre Abu Dhabi la moitié de ses six cents œuvres, en échange, comme l’explique le directeur du musée du Louvre Jean-Luc Martinez, d’un financement qui leur permet de se moderniser.

Thèmes

Sur le même thème

Sur le même thème