vidéo - 

Début de la campagne de vaccination contre le Covid-19 en France

Institut national de l’audiovisuel

Proposé par Institut national de l’audiovisuel

Date de diffusion : 27 déc. 2020 | Date d'évènement : 2020

Reportage consacré au lancement, le 27 décembre 2020, de la campagne de vaccination contre le Covid-19 en France. À l’hôpital de Sevran, en Seine-Saint-Denis, Mauricette, âgée de 78 ans, devient la première Française vaccinée contre le Covid-19. Un médecin reçoit aussi une injection. À Dijon, un résident d’Ehpad et un médecin sont également vaccinés.

Niveaux et disciplines

Informations et crédits

Type de ressource :
Forme :
Collection :
Date de l'évènement :
2020
Date de diffusion du média :
27 déc. 2020
Production :
@ 2020 -  France Télévisions
Page publiée le :
15 mars 2023
Modifiée le :
28 sept. 2023
Référence :
00000004948

Contexte historique

Par Christophe GracieuxProfesseur agrégé en classes préparatoires littéraires au lycée Watteau de Valenciennes )

Afin de tenter d’enrayer la propagation de la pandémie de Covid-19, qui a fait plus de 65 000 morts en France en 2020, une campagne de vaccination est lancée à partir de décembre 2020. Le premier vaccin contre le Covid-19, développé par la société pharmaceutique américaine Pfizer, est en effet autorisé le 21 décembre 2020 par l’Agence européenne du médicament, puis par la Haute Autorité de Santé.

La campagne de vaccination en France débute le 27 décembre 2020 : une résidente d’un Ehpad de Sevran (Seine-Saint-Denis), Mauricette, âgée de 78 ans, devient la première Française à se faire vacciner contre le Covid-19. Mais cette campagne de vaccination commence lentement en France, destinée d’abord aux personnes âgées dans les Ehpad : au 1er janvier 2021, seules 516 personnes ont déjà reçu une première injection du vaccin, contre 239 000 en Allemagne et 950 000 au Royaume-Uni, où la campagne de vaccination a été lancée dès le 8 décembre 2020. 

Après ces débuts très lents, qui suscitent les critiques de nombreux scientifiques comme celles de l’opposition au gouvernement de Jean Castex, la campagne française de vaccination contre le Covid-19 s’accélère progressivement au cours de l’année 2021. Les premiers centres de vaccination en ville sont ainsi ouverts à la mi-janvier 2021 et un deuxième vaccin, élaboré par Moderna, est autorisé. Si, dans un premier temps, seules les personnes les plus à risque, comme les plus de 75 ans et les plus de 50 ans avec comorbidité, peuvent se faire vacciner, la vaccination s’étend peu à peu à tous les adultes : à partir de la fin mai 2021, tous les Français âgés de plus de 18 ans sont autorisés à recevoir le vaccin. Ainsi, au cours du premier semestre de 2021, la vaccination contre le Covid-19 progresse régulièrement en France : 10 millions de Français ont reçu une première dose du vaccin en avril 2021, 20 millions à la mi-mai 2021 et 31 millions à la mi-juin 2021.

Mais si, à cette date, plus de 46 % de la population totale et plus de 59 % de la population majeure est vaccinée, la progression semble insuffisante pour pouvoir endiguer l’épidémie. Les réticences d’une partie importante des Français à se faire vacciner demeurent notables. Aussi, afin d’accélérer la vaccination, le président de la République Emmanuel Macron décide-t-il, dans une allocution télévisée, le 12 juillet 2021, d’étendre le pass sanitaire. Ce pass avait été instauré le 7 juin précédent pour accéder à des événements réunissant plus de 1 000 personnes. Insistant sur l’importance de la vaccination pour vaincre l’épidémie de Covid-19, Emmanuel Macron annonce donc l’extension du pass sanitaire aux « lieux de loisirs et de culture » rassemblant plus de 50 personnes dès le 21 juillet 2021. Dans le même discours, il étend aussi le pass sanitaire dès début août 2021 aux bars, restaurants, centres commerciaux, hôpitaux, Ehpad, ainsi qu’aux longs trajets en avion, train et car. En outre, il annonce la vaccination obligatoire pour les personnels soignants et non soignants.

L’extension du pass sanitaire accélère fortement la vaccination de la population. Le cap symbolique des 50 millions de Français ayant reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19 est ainsi atteint le 17 septembre 2021. À la fin de 2021, plus de 52,5 millions de Français sont dans ce cas et 22 millions ont reçu au moins deux doses de vaccin. Au 26 février 2023, ce sont 54,6 millions de Français – soit 81,1 % de la population – qui ont reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19 et 37,9 millions qui ont reçu toutes les doses requises, soit 79,7 % de la population. 

Selon un rapport publié en décembre 2022, la Cour des comptes estime réussie la campagne de vaccination malgré des débuts manqués. Elle pointe cependant quelques limites importantes : le fait que les plus de 80 ans, pourtant les plus vulnérables, soient moins bien vaccinés que les autres (88 % contre 90 %), de même que la faiblesse de la couverture vaccinale en outre-mer (39,6 % en Guyane, 45 % en Guadeloupe).

Éclairage média

Par Christophe GracieuxProfesseur agrégé en classes préparatoires littéraires au lycée Watteau de Valenciennes )

Consacré au lancement de la campagne de vaccination contre le Covid-19 en France, le 27 décembre 2020, ce reportage a ouvert l’édition du 19/20 de France 3 le même jour. Il a été tourné dans deux lieux distincts : l’hôpital René-Muret de Sevran, en Seine-Saint-Denis, et le centre gériatrique de Champmaillot du CHU de Dijon, en Côte-d’Or.

Le reportage de France 3 se compose principalement d’images factuelles qui visent à présenter les premières vaccinations contre le Covid-19. Il débute ainsi par des images de l’injection de la toute première vaccinée en France, Mauricette, ancienne aide-ménagère âgée de 78 ans, résidente d’une maison de retraite de Sevran et hospitalisée au sein de l’unité de soins de longue durée de l’hôpital René-Muret. Symboliquement, sa vaccination a marqué le coup d’envoi de la campagne vaccinale contre le Covid-19 en France : comme le précise la journaliste de France 3, Chloé Barbaux, Mauricette, 78 ans, entre dans l’histoire en étant la première personne en France à recevoir une dose de vaccin contre le Covid-19. Ainsi, la vaccination de celle qui n’est appelée que par son prénom a fait l’objet d’une très forte médiatisation : couverte par de nombreux médias, elle a même été retransmise en direct sur les chaînes d’information en continu. Les caméras de France 3 montrent non seulement le moment où Mauricette se fait injecter le vaccin, mais elles laissent aussi volontairement entendre son dialogue avec l’infirmière qui la vaccine. 

Cette première vaccination prend en effet la forme d’une opération de communication : il s’agit de montrer que la vaccination est indolore et sans effet afin de rassurer les Français et de les convaincre de se faire vacciner. Comme le montre le reportage de France 3, la vaccination de Mauricette fait l’objet d’une mise en scène soignée : la patiente est entourée par de nombreux soignants qui l’applaudissent juste après l’injection. Mauricette est ensuite interviewée, ne cachant pas son émotion d’être la première à recevoir le vaccin. Puis Samir Tine, chef du service de médecine gériatrique de l’hôpital René-Muret, vient lui aussi s’exprimer devant les médias. Car cette première vaccination n’a pas seulement pour but de séduire, mais aussi celui d’expliquer et de convaincre les réticents.

Si c’est bien Mauricette qui devient la figure iconique de la campagne de vaccination contre le Covid-19 en France, le reportage de France 3 s’intéresse aussi à autre vacciné, Alain, âgé de 92 ans, qui reçoit sa première dose au CHU de Dijon. En outre, il révèle que deux soignants font également partie des premiers à s’être fait injecter le vaccin de Pfizer-BioNTech. Un cardiologue de l’hôpital René-Muret, Jean-Jacques Monsuez, âgé de 65 ans, est ainsi le tout premier soignant vacciné, et donc le deuxième en France après Mauricette. En faisant le choix de se faire vacciner, ce médecin cherche à montrer l’exemple. C’est ce que dit bien la journaliste de France 3 : Ce soignant est volontairement décontracté devant les caméras pour l’exemple.

Le lancement de la campagne de vaccination contre le Covid-19 a occupé une place importante dans les journaux télévisés du soir des cinq principales chaînes de télévisions françaises (TF1, France 2, France 3, Arte et M6) : avec 154 sujets, il a constitué le premier thème traité au mois de décembre 2020 (cf. InaStat n°59, janvier 2021).

Lieux

Thèmes

Sur le même thème