vidéo

Haussmann, la gloire du Second Empire

Proposé par Institut national de l’audiovisuel

Date de diffusion : 08 mai 1979

Cette vidéo est extraite de l’ancienne émission d’Antenne 2 « Les livres et l’histoire ». Jean des Cars y présente la biographie d’Haussmann qu’il vient tout juste de publier : Haussmann, la gloire du Second Empire, et en particulier les différents projets d’embellissement et d’assainissement réalisés par le préfet de la Seine dans la capitale.

Niveaux et disciplines

Ressources pédagogiques utilisant ce média

Informations et crédits

Type de ressource :
Forme :
Production :
Antenne 2
Page publiée le :
21 déc. 2022
Modifiée le :
02 janv. 2023
Référence :
00000005031

Contexte historique

Par Olivier PingalEnseignant d'histoire-géographie au collège Jean-Macé, Suresnes )

Si les contemporains ont eu, plus que sous un autre régime, l’impression de vivre un changement de société au cours du Second Empire, c’est entre autres à cause des mutations rapides et planifiées du paysage urbain, en particulier dans la capitale. Au milieu du XIXe siècle, Paris est la deuxième ville la plus peuplée d’Europe, mais ses ruelles enchevêtrées, ses maisons exiguës et le manque d’équipements collectifs (eau, égouts) favorisent la propagation des épidémies. Il s’agit dès lors pour le pouvoir politique d’améliorer la salubrité de la capitale, tout en créant un ensemble urbanistique cohérent.

Lorsqu’il devient empereur, Napoléon III décide ainsi de transformer Paris en s’inspirant du modèle londonien, pour en faire une capitale impériale puissante, moderne et facile à contrôler. Il confie cette mission à Georges Eugène Haussmann, bonapartiste convaincu et préfet de la Seine. Celui-ci va annexer une douzaine de communes, situées entre le centre et les fortifications extérieures, augmentant de 40% la superficie de la ville, qu’il divise en vingt arrondissements (contre douze auparavant). Les plans d’Haussmann donnent la priorité à la circulation (percement de grands boulevards, élargissement des rues) et à l’hygiénisme (importance accordée à l’aération et aux équipements collectifs). S’y ajoute un enjeu politique : faciliter, par le percement de grandes artères, l’intervention armée dans les quartiers ouvriers si nécessaire.

Ce projet cause néanmoins de nombreux désagréments pour les Parisiens et certains, comme Jules Ferry, dénoncent le coût exorbitant de ce chantier et les opérations immobilières qu’il provoque, et qui ne profitent qu’aux proches du régime impérial. Avec la hausse des loyers, les ouvriers sont forcés de s’éloigner du centre, ce qui contribue à l’embourgeoisement de la ville. Les critiques grandissantes pousseront Napoléon III à démettre Haussmann de ses fonctions, quelques mois seulement avant la chute du Second Empire.

Éclairage média

Par Olivier PingalEnseignant d'histoire-géographie au collège Jean-Macé, Suresnes )

Cette séquence vidéo est extraite d’une émission d’Antenne 2, diffusée le 8 mai 1979 et intitulée « Les livres et l’histoire ». Ici, l’émission est consacrée à l’œuvre d’Haussmann, à l’occasion de la sortie de la biographie de ce dernier par Jean des Cars intitulée Haussmann, la gloire du Second Empire. Dans l’extrait proposé ici, d'une durée de 13 minutes, alternent les images de Jean des Cars face caméra racontant l’action d’Haussmann comme préfet de la Seine et des gravures illustrant les différentes réalisations de ce dernier à Paris, parfois accompagnées d’une musique de fond et d’une voix off.

Sont tout d’abord abordées les circonstances de sa nomination comme préfet de la Seine (le département de la Seine, créé en 1790 et supprimé en 1968, comprenait la ville de Paris) en récompense de son ralliement précoce au Second Empire ainsi que les raisons qui poussent Napoléon III à engager des travaux dans Paris et à choisir Haussmann pour les réaliser. Jean des Cars énumère ensuite la plupart des projets d’embellissement et d’assainissement du baron Haussmann dans la capitale à partir de 1853 et pour les 17 ans pendant lesquels il va occuper le poste de préfet de la Seine : destruction de quartiers insalubres, organisation des transports en commun, développement de l’éclairage municipal, création de grandes avenues rectilignes, modernisation des égouts, du quartier des Halles etc.

Lieux

Thèmes

Sur le même thème

Sur le même thème

Voir les documents suivants
Voir les documents précédents