Le deuxième tour des élections législatives de juin 1968

Date de diffusion : 03 juil. 1968 | Date d'évènement : 30 juin 1968

Le jour du vote pour les élections législatives correspond aux départs en vacances, mais les Français se déplacent nombreux le 30 juin 1968 pour donner une large majorité au général de Gaulle.

Niveaux et disciplines

Ressources pédagogiques utilisant ce média

Informations et crédits

Type de ressource :
Forme :
Collection :
Les Actualités françaises
Date de l'évènement :
30 juin 1968
Production :
INA
Page publiée le :
2003
Modifiée le :
19 sept. 2022
Référence :
00000000113

Contexte historique

Par Jean-Claude Lescure

Le dimanche 30 juin, jour de départ en vacances des juillettistes, se tient le deuxième tour des élections législatives. Pendant la campagne électorale, les gaullistes, groupés dans l'UDR (l'Union pour la défense de la République) dénoncent le complot communiste : l'anticommunisme fait recette, même si les communistes ont été bien loin d'agir sur les événements de Mai 68.

Les partis d'opposition sont pour leur part fort embarrassés : ils souhaitent à la fois rassurer les électeurs inquiétés par les événements de Mai, sans désavouer les manifestants et les grévistes. La peur anime en fait les électeurs qui votent massivement pour la majorité gaulliste et donnent au gouvernement la première majorité absolue de la Ve République avec 294 députés sur 485. Tous les partis d'opposition sont laminés.

Éclairage média

Par Jean-Claude Lescure

Après les événements de Mai 68, la normalisation est à l'œuvre : il faut rassurer les Français et les électeurs. Les départs en vacances sont assurés normalement, les embouteillages ont repris après les rues désertes de mai et les pénuries d'essence. La continuité républicaine est à l'œuvre : les bureaux de vote sont ouverts partout, le scrutin se déroule normalement. Seule originalité de ce reportage, classique par ailleurs : l'absence d'images de personnalités allant voter : habituellement, le général de Gaulle, le Premier ministre passant dans l'isoloir font partie de la couverture médiatique des élections. De même, aucun temps de parole n'est donné à un membre de la classe politique, seul le journaliste commente les événements et cite le Premier ministre.

Lieux

Personnalités

Thèmes

Sur le même thème

Sur le même thème