vidéo - 

La contraception en France dix ans après la loi Neuwirth

La contraception en France dix ans après la loi Neuwirth

Date de diffusion : 10 févr. 1977

Dix ans après l'adoption de la loi Neuwirth sur la contraception, les méthodes contraceptives se sont largement répandues.

Niveaux et disciplines

Ressources pédagogiques utilisant ce média

Informations et crédits

Type de ressource :
Forme :
Collection :
Production :
INA
Page publiée le :
2005
Modifiée le :
19 sept. 2022
Référence :
00000000408

Contexte historique

Par Christophe Gracieux

Dans les années 1960 la revendication de la maîtrise de son corps par la femme, et plus particulièrement de la légalisation de la contraception, se développe. Le Mouvement français pour le Planning familial, créé en 1956, milite ainsi pour l'usage des moyens de contraception modernes, tels que la pilule, découverte en 1953, ou le stérilet, élaboré en 1963.

Le 28 décembre 1967, après des débats passionnés, les députés votent la loi Neuwirth, du nom du député qui l'a proposée, Lucien Neuwirth. Cette loi abroge l'article 3 de la loi de 1920 qui interdisait toute propagande en faveur de la contraception et toute vente de matériel contraceptif. Celle-ci est désormais autorisée sous un strict contrôle pharmacien et médical. Mais elle n'est pas remboursée par la Sécurité sociale et la publicité anticonceptionnelle reste limitée. Surtout, la mise en œuvre de la loi est longtemps retardée, le dernier décret d'application de la loi n'étant publié qu'en 1972. Ce n'est qu'à partir de cette date que se généralise dans les pharmacies la vente de produits contraceptifs.

La pilule connaît dès lors un essor assez rapide, puisque si seules 6% des femmes en 1972 l'utilisent, elles sont 12% en 1973 et 24% en 1975. Afin de faire sauter les dernières restrictions, une nouvelle loi votée en décembre 1974 complète la loi Neuwirth : la pilule est désormais remboursée par la Sécurité sociale, et peut être délivrée aux mineures sans l'autorisation de leurs parents. De nombreux centres de planning familial sont alors ouverts et la pilule devient un produit de consommation courante. L'avortement est quant à lui autorisé par la loi Veil en janvier 1975.

Éclairage média

Par Christophe Gracieux

Ce reportage consacré à la diffusion de la contraception en France depuis le vote de la loi Neuwirth en 1967 se veut pédagogique. Il présente ainsi tour à tour les aspects législatifs et pratiques. Dans un premier temps, le sujet est traité de manière rétrospective : il revient sur le vote de la loi, mais sans montrer d'images de l'époque. L'évocation de cette loi est illustrée par des plans sur le texte même et sur l'hémicycle de l'Assemblée nationale.

C'est Lucien Neuwirth lui-même, qui fait office de grand témoin, apportant son éclairage sur le vote et le bilan de l'application de la loi qui porte son nom. Dans un second temps, le reportage aborde la question de la contraception de manière pratique, à travers la présentation d'un centre de planning familial. On y explique les différentes méthodes de contraception, qui sont montrées en gros plan. Les interviews d'une jeune fille prenant la pilule et d'un médecin détaillant les conditions de son utilisation rendent également très concrète le traitement de la question de la contraception.

Thèmes

Sur le même thème

Sur le même thème