vidéo - 

La colère des sidérurgistes de Longwy contre les projets de restructuration

Date de diffusion : 26 févr. 1979

Les sidérurgistes de Longwy expriment leur colère contre le plan de restructuration de la sidérurgie du gouvernement Barre, qui condamne à terme l'industrie lorraine au profit des complexes industrialo-portuaire comme Dunkerque ou Fos.

Niveaux et disciplines

Ressources pédagogiques utilisant ce média

Informations et crédits

Type de ressource :
Forme :
Collection :
Production :
INA
Page publiée le :
2005
Modifiée le :
19 sept. 2022
Référence :
00000000461

Contexte historique

Par Fabrice Grenard

C'est dans l'un des secteurs les plus touchés par la crise, la sidérurgie lorraine, que le combat social fut le plus poussé et le plus violent contre les mesures de restructuration et de licenciement. Les difficultés de la sidérurgie lorraine remontent en fait aux années soixante avec l'apparition des minéraliers géants et des techniques de transformation de minerais riches en acier sans passer par les hauts fourneaux, ce qui rendaient plus rentables les usines situées en bord de mer (Dunkerque, Fos-sur-mer).

Les difficultés de la sidérurgie lorraine s'accélèrent à partir de 1974 avec une baisse importante de la demande et l'effondrement des prix de l'acier. L'Etat tente alors de soutenir ce secteur par des aides financières mais décide également d'accélérer sa restructuration autour des pôles les plus compétitifs, ce qui condamne inévitablement l'industrie lorraine. En décembre 1978, le ministre de l'Industrie René Girault annonce ainsi une aide de trois milliards pour renflouer le secteur en même temps qu'un vaste plan de restructuration de la sidérurgie : près de 20 000 emplois doivent être supprimés, dont une grande partie en Lorraine.

Cette décision provoqua d'importants troubles au sein de ce bastion industriel, symbole de la "civilisation du fer" depuis la fin du XIXe siècle. Une très forte mobilisation contre le gouvernement se développa notamment à Longwy à partir du 16 février. Les ouvriers en colère barrent les voies ferrées, occupent les administrations, séquestrent des fonctionnaires, attaquent des commissariats. Dans un sursaut désespéré, toute la population exprime son impuissance devant l'inévitable fermeture des hauts-fourneaux. Le 23 mai 1979, les sidérurgistes lorrains organisent une très grande manifestation à Paris, qui se termine par des incidents graves.

Éclairage média

Par Fabrice Grenard

Le reportage ne montre pas les manifestations des sidérurgistes et se contente de recueillir les témoignages d'ouvriers inquiets devant leur avenir. Plusieurs plans montrent les infrastructures industrielles très importantes de Longwy, condamnées peu à peu à cesser leur activité. La violence des manifestations est soulignée par des images du commissariat saccagé par les ouvriers en colère (meubles et papiers répandus sur le sol).

Lieux

Personnalités

Thèmes

Sur le même thème

Sur le même thème