vidéo - 

L'ouverture de Canal Plus

Date de diffusion : 03 nov. 1984 | Date d'évènement : 03 nov. 1983

Canal Plus ouvre demain à huit heures. Une certaine effervescence règne dans les locaux de la nouvelle chaine.

Niveaux et disciplines

Ressources pédagogiques utilisant ce média

Informations et crédits

Type de ressource :
Forme :
Collection :
Date de l'évènement :
03 nov. 1983
Production :
INA
Page publiée le :
2006
Modifiée le :
19 sept. 2022
Référence :
00000000528

Contexte historique

Par Carole Robert

En juin 1982, pour contrecarrer la campagne de l'opposition contre le service public, le gouvernement socialiste choisit le terrain de l'audiovisuel en annonçant la naissance de la première chaîne privée - Canal Plus. Ce projet provoque une vive polémique autour de la rupture du monopole d'Etat, de la chaîne commerciale ou encore de "la chaîne des riches". Le dossier est confié au groupe Havas, dirigé par André Rousselet, proche de Mitterrand et passionné par les médias. Le 6 décembre 1983, Canal Plus est créée sous la forme d'une concession de service public, par convention entre l'Etat et l'agence Havas pour une durée de douze ans. La chaîne, co-dirigée par André Rousselet et Pierre Lescure, doit consacrer un quart de ses ressources au cinéma. Canal Plus connaît des débuts difficiles pour des raisons techniques, commerciales (ralentissement des abonnements à l'annonce des prochaines chaînes privées gratuites), et idéologiques (hostilité d'une partie de la presse, du gouvernement Fabius et de l'opposition).

Suivent un infléchissement des programmes dans un sens plus populaire, l'autorisation de la diffusion de spots publicitaires qui sauvent la chaîne. A partir de décembre 1985, Canal Plus connaît une réussite économique constante de 11,6 milliards de francs, et le nombre d'abonnés s'accroît, atteignant plus de 4,2 millions en 1998. Cet essor est fondé sur l'originalité des programmes dirigés par Alain de Greef : chaîne de cinéma (dont le film pornographique) et de sport (tournages en multi-caméras, mises en spectacles de tous types de sports, marginaux comme populaires). De plus, la chaîne consacre 20% de son chiffre d'affaires aux achats de droits de films français et participe financièrement à plus de 80% des films nationaux.

A la fin des années 1990, Canal Plus diversifie ses partenariats en Europe, notamment en Allemagne, et en Afrique francophone (Canal Plus Horizons). En 1997, la chaîne fusionne avec Nethold, groupe international, ce qui les place premier groupe mondial de télévision à péage (10 millions d'abonnés). Le groupe lance Canal Satellite - ensemble de chaînes thématiques - en 1992. En février 1994, Canal Plus traverse une crise due à la démission d'André Rousselet hostile à la fusion avec Vivendi-Segram, qui aura lieu en novembre 2000.

Éclairage média

Par Carole Robert

Le cadre du journal télévisé laisse la moitié de l'écran à la présentatrice vedette (Christine Ockrent) et l'autre moitié à un cadre sur le thème information en l'occurrence le logo de Canal Plus, avec les pellicules de cinéma et l'étoile. A cette scénographie s'ajoute une dramatisation sonore avec le son des minutes qui défilent avant l'ouverture de la chaine. La présentatrice Christine Ockrent incarne la version féminine de présentation du "20 heures". Vedette très différente de Roger Gicquel ou Patrick Poivre d'Arvor, elle se caractérise par une distance froide avec l'actualité, ne cherche pas à établir de complicité avec le public et mise plus sur la rigueur que sur la séduction : ces signes sont interprétés comme ceux de la compétence professionnelle. Elle impose une conception de l'information télévisée plus neutre et moins spectaculaire.

Le reportage de la première chaine sur l'inauguration de Canal Plus met bien en avant les innovations et la modernité techniques de la chaine en multipliant les plans sur les caméras, sur les tables de mixage et de montage. Cette valorisation est conforme aux volontés du Directeur Général de Canal Plus, Pierre Lescure. C'est un journaliste chevronné, qui est passé par RTL, Europe 1, A2, ancien directeur des programmes de RMC. Il est convaincu que les télévisions ont besoin d'une image de marque forte. Il est vrai que le développement de moyens techniques de tournage (multi caméra) permettra à Canal Plus de dramatiser les grands événements sportifs, tout en s'intéressant aux sports plus marginaux. L'engagement sportif de la chaîne ira loin puisqu'elle sera actionnaire du PSG.

Dans le reportage, on voit également le plateau complètement désordonné, avec des cartons et des objets partout. Ces images traduisent bien l'effervescence et le stress avant l'ouverture d'une chaine dont on veut valoriser la jeunesse. Il s'agit de montrer que la création d'une chaine est une véritable aventure.

Les décors colorés et le design des plateaux symbolisent le désir de diversité des programmes et suggèrent son l'originalité. Canal Plus va fonctionner suivant une double grille : une partie en clair avec les talk-shows, comme "Nulle Part Ailleurs" animé par Philippe Gildas et Antoine de Caunes et "Les Guignols de l'Info" qui forgent l'image d'une "chaîne pas comme les autres", et une partie payante consacrée aux films et au sport.

Lieux

Thèmes

Sur le même thème

Sur le même thème