vidéo - 

Le premier Conseil des ministres du gouvernement Ayrault

Le premier Conseil des ministres du gouvernement Ayrault

Date de diffusion : 17 mai 2012

Le premier Conseil des ministres du gouvernement de Jean-Marc Ayrault se tient le 17 mai 2012 au palais de l'Élysée, sous la présidence de François Hollande. Il s'achève par une photographie de famille de la nouvelle équipe gouvernementale. Les ministres Marisol Touraine, Dominique Bertinotti, Kader Arif, Fleur Pellerin et Marylise Lebranchu s'expriment à l'issue du Conseil des ministres.

Niveaux et disciplines

Ressources pédagogiques utilisant ce média

Informations et crédits

Type de ressource :
Forme :
Collection :
Production :
INA
Page publiée le :
28 oct. 2014
Modifiée le :
19 sept. 2022
Référence :
00000001672

Contexte historique

Par Christophe Gracieux

Élu président de la République le 6 mai 2012 avec 51,64 % des suffrages exprimés contre 48,36 % pour le président sortant Nicolas Sarkozy, François Hollande entre en fonction le 15 mai suivant. Le jour même de son investiture, il nomme Jean-Marc Ayrault Premier ministre. Il s'agit du premier chef de gouvernement socialiste depuis Lionel Jospin, qui avait occupé l'hôtel Matignon de 1997 à 2002. S'il est vierge de toute expérience ministérielle, Jean-Marc Ayrault a une longue carrière élective derrière lui. Après avoir administré Saint-Herblain, commune de la banlieue nantaise, de 1977 à 1989, il est maire de Nantes à partir de 1989. Député de la Loire-Atlantique depuis 1986, il préside le groupe socialiste à l'Assemblée nationale durant quinze ans, de 1997 à 2012. Il a ainsi joué un rôle important au sein du Parti socialiste (PS), notamment lorsque François Hollande en était le premier secrétaire de 1997 à 2008. Demeuré proche de François Hollande, il l'a conseillé pendant la campagne présidentielle en 2012.

Le premier gouvernement dirigé par Jean-Marc Ayrault est formé le 16 mai 2012 et annoncé, comme le veut le tradition, sur le perron de l'Élysée par le secrétaire général de l'Élysée, Pierre-René Lemas. Il comprend 34 membres : 18 ont le titre de ministre et 16 celui de ministre délégué. Très largement dominant au sein de ce gouvernement, le PS a malgré tout laissé quatre portefeuilles ministériels à ses alliés : deux reviennent à des membres d'Europe Écologie Les Verts (Cécile Duflot au ministère de l'Égalité des territoires et au Logement ainsi que Pascal Canfin au ministère du Développement) et deux à des radicales de gauche (Christiane Taubira au ministère de la Justice et Sylvia Pinel au ministère de l'Artisanat, du Commerce et du Tourisme).

Le gouvernement Ayrault est le premier en France à respecter strictement la parité : il comprend 17 femmes et 17 hommes. En raison de l'éloignement du PS du pouvoir depuis 2002, c'est également un gouvernement inexpérimenté. Seuls 5 de ses membres ont déjà connu une expérience ministérielle. Parmi eux se trouve l'ancien Premier ministre Laurent Fabius, nommé ministre des Affaires étrangères et placé au second rang de l'ordre protocolaire derrière Jean-Marc Ayrault. Dès son premier Conseil des ministres tenu au palais de l'Élysée sous la présidence de François Hollande le 17 mai 2012, un décret est adopté, qui réduit de 30 % le traitement des membres du gouvernement et oblige ceux-ci à parapher une charte de déontologie.

Le gouvernement Ayrault est très légèrement remanié le 18 juin 2012, après le second tour des élections législatives. Lors de ce scrutin, le PS a obtenu la majorité absolue à l'Assemblée nationale et les 25 ministres candidats ont tous été élus. Le gouvernement de Jean-Marc Ayrault prend fin le 31 mars 2014, au lendemain des élections municipales marquées par une défaite de la gauche.

Éclairage média

Par Christophe Gracieux

Ce sujet, qui ouvre le journal télévisé de France 3 « 19-20 » le 17 mai 2012, rend compte du premier Conseil des ministres du gouvernement de Jean-Marc Ayrault qui a eu lieu le jour même. Il a été entièrement filmé au palais de l'Élysée, résidence officielle du président de la République. C'est en effet ce dernier qui préside le Conseil des ministres en vertu de l'article 9 de la Constitution de la Ve République. Le président de la République en arrête également la date, habituellement fixée au mercredi matin. Mais dans le cas présent, en raison de la nomination du gouvernement Ayrault intervenue le mercredi 16 mai 2012, c'est le lendemain, un jeudi, que le chef de l'État François Hollande réunit son premier Conseil des ministres.

Composé d'images factuelles alternant avec des extraits d'interviews, ce reportage donne à voir les rituels d'un premier Conseil des ministres. Il s'ouvre et s'achève ainsi sur l'un de ces principaux rituels : la photographie de famille d'un gouvernement. Prise sur les marches de l'Élysée, elle immortalise la nouvelle équipe gouvernementale. Les ministres ne sont pas placés au hasard, mais conformément à leur rang dans l'ordre protocolaire. Ainsi, le président de la République François Hollande se trouve au centre de la photographie, au premier rang avec, à sa droite, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et, à sa gauche, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, qui occupe le second rang dans l'ordre protocolaire en raison de son titre d'ancien chef de gouvernement. Les autres ministres titulaires des principaux portefeuilles sont également placés au premier rang. Dans un premier temps, le reportage offre un plan panoramique de l'ensemble du gouvernement : les ministres posent devant les objectifs des photographes. Puis, dans sa dernière séquence, il propose des gros plans de quelques ministres, plus détendus, discutant et souriant.

Le sujet donne également à voir d'autres scènes classiques d'un Conseil des ministres : l'arrivée des ministres, leurs interviews à la sortie du Conseil et le Conseil lui-même. L'arrivée des membres du gouvernement dans la cour du palais de l'Élysée s'effectue en effet chaque mercredi devant photographes et cameramen. Mais comme il s'agit dans le cas présent d'un premier Conseil des ministres, la présence médiatique est beaucoup plus forte qu'à l'ordinaire. Les ministres prennent ainsi la pose dans la cour ou sur le perron du palais. De même, plusieurs d'entre eux sont interviewés à leur sortie du Conseil dans la cour de l'Élysée. Les ministres interrogés semblent se plier de bonne grâce à l'exercice médiatique, sans doute en raison de leur toute récente nomination.

Enfin, le reportage présente quelques plans des ministres avant le début du Conseil. Celui-ci se tient dans le salon Murat comme tous les Conseils des ministres de juin 1969 à mars 2014. Le placement des ministres autour de la table, précisé par un carton nominatif, ne doit rien au hasard et se fonde lui aussi sur l'ordre protocolaire : le président de la République et le Premier ministre se font face, tandis que les second et quatrième du gouvernement dans l'ordre protocolaire, ici respectivement le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius et la garde des Sceaux, ministre de la Justice, Christiane Taubira, se trouvent de part et d'autre du chef de l'État. Aucune image du Conseil lui-même n'est présentée : il se déroule hors de la présence des caméras. Les discussions du Conseil des ministres se font dans la confidentialité, avec l'interdiction pour les ministres de prendre des notes. Les médias doivent donc se contenter d'un communiqué de presse, rédigé avant même le Conseil, tandis que le Secrétaire général du gouvernement publie ensuite un compte rendu. Cela n'empêche toutefois pas certaines fuites et indiscrétions, relayées notamment par l'hebdomadaire satirique Le Canard enchaîné.

Thèmes

Sur le même thème

Sur le même thème