vidéo -  Shoah

« Shoah » - Extrait 6 - Vie et mort à Birkenau des juifs du camp des familles de Theresienstadt

Date de diffusion : 1985
Disponible jusqu'au 26 janv. 2025

Ruth Elias : arrivée à Auschwitz des Juifs de Theresienstadt - Rudolf Vrba : la vie dans le camp des familles de Theresienstadt - Filip Müller : il apprend que les Juifs du camp des familles seront tous gazés dans les 48 heures - Rudolph Vrba : le suicide de Freddy Hirsch et l’impuissance de la résistance - Filip Müller : le mensonge du transfert à Heydebreck. La violence de l’arrivée dans le vestiaire du Crématorium II. Le chant de la Hatikva devant la chambre à gaz - Rudolf Vrba : s’évader pour alerter le monde.

Niveaux et disciplines

Pour approfondir

Ressources pédagogiques utilisant ce média

Informations et crédits

Type de ressource :
Forme :
Collection :
Shoah
Réalisation :
Lanzmann Claude
Production :
@ 1985 -  Les Films Aleph
Page publiée le :
27 janv. 2022
Modifiée le :
19 sept. 2022
Référence :
00000004434

Description collection

Plan par plan

Le plan par plan est issu du livret pédagogique « Shoah » de Claude Lanzmann. Le cinéma, la mémoire, l’histoire, par Jean-François Forges.

Les indications de pages, correspondantes aux différents plans, renvoient à l'édition de Shoah en « Folio » (1997), le texte de référence se trouvant soit en haut de page (H), soit au milieu de page (M), soit en bas de page (B).

Dans l'indication des mouvements de caméra, le terme de travelling avant ou arrière désigne à la fois les déplacements de la caméra et les zooms optiques (changement de dimension du plan en modifiant la focale de l'objectif sans bouger la caméra).

Il n'a été retenu pour désigner la dimension des plans que les termes, en ordre croissant, de plan d'ensemble, plan moyen, plan rapproché et gros plan.

  • Plan 1, page 217M

Plan d’ensemble de la campagne de Pologne. Travelling filmé d’un train : route mouillée de pluie, arbres, charrette, cheval, bruit du train. Début des paroles de Ruth Elias sur ce plan.

  • Plan 2, pages 217M et 218 M

Plan moyen, intérieur d’un appartement. Léger travelling avant sur le visage de Ruth Elias en plan rapproché.

  • Plan 3, page 218B

Plan d’ensemble de Birkenau. L’entrée du camp par la voie ferrée, sous le porche. Travelling avant sur les voies ferrées à l’intérieur du camp. La rampe. Ruth Elias : Nous fûmes conduits dans un camp appelé camp des familles.

  • Plan 4, page 219H

Plan d’ensemble à Birkenau. Panoramique à droite sur le lieu du secteur BIIb (le camp des familles), jusqu’à la porte principale qui entre au loin dans le champ. Brouillard. Fin des paroles de Ruth Elias, début de celles de Rudolf Vrba.

  • Plan 5, page 220M

Plan d’ensemble à Birkenau. Voies ferrées. Camp des femmes (BIb). Panoramique à droite s’arrêtant sur les ruines du Crématorium II. Des personnes passent dans le champ vers la gauche, l’une à vélo, l’autre à pied, portant un cartable.

Vrba : Mais dans mon esprit, il était absurde de garder quelqu’un au camp pendant six mois pour le gazer ensuite.

  • Plan 6, pages 220B, 221 et 222M

Plan moyen. Intérieur. Rudolf Vrba assis sur un canapé devant une fenêtre.

  • Plan 7, page 222M

Plan d’ensemble. Birkenau. Mirador. Lapins jouant dans l’herbe.

  • Plan 8, page 222M

Plan d’ensemble. Birkenau. Les lapins courent et passent sous les barbelés.

  • Plan 9, page 222B

Plan d’ensemble. Birkenau. Peupliers au fond. Des enfants traversent le camp à pied avec vélo et cartable au dos. Ils passent devant les ruines du Crématorium II et le monument commémoratif. Ils sortent de ce secteur du camp par une des portes. Panoramique à gauche. La caméra les suit, marchant au dehors du secteur. Vrba : Une personnalité exceptionnelle se révéla : un homme du nom de Freddy Hirsch.

  • Plan 10, page 223M

Plan d’ensemble des ruines du Crématorium V. Travelling avant puis panoramique à gauche vers le bois de bouleaux. Voix de Filip Müller Je me trouvais en équipe de nuit au Crématorium V.

  • Plan 11, pages 223B et 224M

Plan moyen. Filip Müller sur un canapé, léger travelling avant. J’ai vu Voss ouvrir un pli.

  • Plan 12, page 224B

Plan d’ensemble. Birkenau sous la neige. Le lac des cendres. Travelling avant terminé sur la surface de l’eau. Reflets de la rive, en face. Cris d’oiseaux.

  • Plan 13, page 225H

Plan d’ensemble du Crématorium II enneigé. Panoramique à droite.

  • Plan 14, page 225M

Plan rapproché de Filip Müller : Nous étions convaincus qu’ils seraient gazés la nuit prochaine.

  • Plan 15, pages 225B et 226H

Plan d’ensemble. Birkenau. Travelling dans une allée enneigée. Passage d’un pont, passage d’une porte dans le camp, approche du Crématorium II. Vrba : Les familles allaient être transférées en un lieu appelé Heydebreck.

  • Plan 16, pages 226M et 227M

Plan rapproché de Vrba. Léger travelling avant.

  • Plan 17, page 227M 

Plan d’ensemble. Birkenau enneigé. Travelling avant sur le chemin vers le Crématorium II (suite du plan 15).

  • Plan 18, page 227M 

Plan d’ensemble fixe du Crématorium II.

  • Plan 19, page 227B

Plan d’ensemble. Les ruines du Crématorium II. Panoramique à droite se terminant sur une zone marécageuse.

  • Plan 20, pages 228H, 229 et 230B

Plan rapproché de Vrba.

  • Plan 21, pages 230B et 231

Même direction de caméra que le plan 19. Raccord dans l’axe sur un gros plan des yeux de Vrba. Travelling arrière. Puis, à nouveau, léger travelling avant.

  • Plan 22, page 232H

Plan moyen. Ruines du Crématorium. Escalier de la salle de déshabillage. Müller : Cette nuit-là, je me trouvais au Crématorium II.

  • Plan 23, pages 232, 233, 234 et 235H

Gros plan du visage de Filip Müller. Larmes quand il parle des Tchèques chantant la Hatikva, à la porte de la chambre à gaz.

  • Plan 24, page 235M

Plan moyen. Panoramique à droite sur la maquette représentant le Crématorium II, au musée du camp principal d’Auschwitz, de la salle de déshabillage à la chambre à gaz. Vrba : Je pris [le parti de] m’évader.

  • Plan 25, pages 235B, 236 et 237

Gros plan du visage de Vrba. Léger travelling avant. Cette décision contraire à la politique de la résistance….

Résumé des séquences

1 [04.25] Ruth Elias

Arrivée à Auschwitz des Juifs de Theresienstadt.

En   décembre 1943, le voyage des Juifs tchèques de Theresienstadt à Auschwitz dure deux jours et une nuit. L’arrivée du train dans les hurlements. Les enfants, les hommes, les femmes sont rassemblés au camp des familles ou ils rencontrent d’autres Juifs de Theresienstadt

2 [07.24] Rudolf Vrba

La vie dans le camp des familles de Theresienstadt.

Bientôt 4000 Juifs sont regroupés au camp des familles. Particularités extraordinaires de leur  vie : aucun n’a été sélectionné pour le gaz, ils sont mieux nourris et mieux traités que les autres déportés. Ils portent des vêtements civils. Il y a une école et un théâtre pour les enfants, visités par les SS. Dans le bureau central d’enregistrement, une fiche leur est consacrée : « Traitement spécial avec quarantaine de six mois. »  Nul ne comprend. Vrba, détenu à Auschwitz depuis déjà dix-huit mois et membre de la Résistance, entre en contact avec eux pour recruter parmi les hommes des gens capables de se joindre au mouvement de résistance. Freddy Hirsch, un Juif allemand émigré à Prague, montre un intérêt considérable pour l’éducation des enfants et prend une très grande influence par sa droiture et son éclatante dignité.

3 [05.16] Filip Müller

Il apprend que les Juifs du camp des familles seront tous gazés dans les quarante-huit heures.

Fin février 1944, Müller a pu lire par hasard, sur un document, que des préparatifs devaient avoir lieu immédiatement pour le « traitement spécial » c’est-à-dire pour le gazage des Juifs du camp des familles. Kaminski, un des chefs de la Résistance au « commando spécial» veut qu’on avertisse les Juifs du camp des familles afin qu’ils déclenchent une révolte car ils n’ont plus rien à perdre. Mais l’opération de gazage est repoussée de quelques jours. Les Tchèques du camp des familles reprochent à ceux qui les ont avertis d’avoir provoqué la panique avec une fausse nouvelle.

4 [07.24] Rudolf Vrba

Le suicide de Freddy Hirsch et l'impuissance de la Résistance. 

Les SS font courir la rumeur que les familles vont être transférées à Heydebreck. Vrba pense qu’elles seront gazées le 7 mars et parle à Freddy Hirsch, chef spirituel du camp des familles et adoré des enfants, de la nécessité d’une révolte.  Hirsch hésite car il ne veut pas abandonner les enfants. Lorsque Vrba confirme à Hirsch l’imminence du gazage, celui-ci s’inquiète pour les enfants qu’il aime comme un père. Incapable de se résoudre à la mort des enfants, Hirsch préfère se suicider en s’empoisonnant.

5 [06.43] Filip Müller

Le mensonge du transfert à Heydrebreck. Violence dans le vestiaire du crématoire II. Le chant de la Hatikva devant la chambre à gaz. 

Le gazage des familles de Theresienstadt. Les SS déploient contre les Juifs du camp des familles une extraordinaire violence afin de les faire entrer dans la grande chambre à gaz du crématoire II de Birkenau. Ils sont matraqués, mis en sang. L’hymne national tchèque et la Hatikva montent comme un chœur à la porte même de la chambre à gaz. Müller décide de mourir avec ses compatriotes tchèques. Mais des femmes, dans la chambre à gaz, lui demandent de vivre pour témoigner. Au cours de son récit, il fond en larmes : Arrêtez, je vous en prie !

6 [04.13] Rudolf Vrba

S'évader pour alerter le monde.

Vrba pense que la Résistance à Auschwitz n’a pas pour but la révolte, mais la survie des membres de la Résistance. Avec son ami Wetzler, il réussit une évasion extraordinaire et héroïque, le 7 avril 1944. Ils veulent alerter le monde afin que tout soit entrepris pour empêcher l’assassinat massif imminent des Juifs de Hongrie.

Lieux

Thèmes

Sur le même thème

Sur le même thème