PISTE PÉDAGOGIQUE

Images manipulées : comment les reconnaître ?

Par Fanny Baroukhprofesseure des écoles, Enseignante UPE2A à Perpignan.
Publication : 31 août 2023 | Mis à jour : 17 janv. 2024

Niveaux et disciplines

Si vous êtes enseignants, vous pouvez accéder aux éléments de correction de cette piste pédagogique en vous authentifiant : cliquez sur le bouton connexion en haut à droite.

Télévision, réseaux sociaux, messageries… Les images circulent aujourd’hui en nombre et y discerner le vrai du faux relève parfois de l’exploit.

Les enfants ne sont pas épargnés par la désinformation qu’elles véhiculent. « C’est vrai parce que je l’ai vu » est une phrase que les élèves peuvent régulièrement prononcer.

Il s’agit donc, dans le cadre de cette piste pédagogique, de leur donner les clés qui leur permettront d’apprendre à analyser précisément une image, à se poser les bonnes questions et à douter. Des outils de vérification fiables sont aussi proposés pour les élèves les plus âgés.

  • Cycle 2 et 3 > Langage oral > Dire pour être entendu et compris
  • Cycle 2 et 3 > Enseignement moral et civique > Culture du jugement > Développer les aptitudes au discernement et à la réflexion critique
  • Cycle 2 et 3 > Enseignement moral et civique > Culture du jugement > Confronter ses jugements à ceux d’autrui dans une discussion ou un débat argumenté et réglé
  • Cycle 2 et 3 > Enseignement moral et civique > Culture du jugement > S’informer de manière rigoureuse
  • Domaine 1 : Les langages pour penser et communiquer > Comprendre, s’exprimer en utilisant la langue française à l’oral et à l’écrit > Comprendre et s’exprimer à l’oral
  • Domaine 1 : Les langages pour penser et communiquer > Comprendre, s’exprimer en utilisant les langages des arts et du corps > Pratiquer et comprendre les langages artistiques
  • Domaine 2 : Les méthodes et outils pour apprendre > Organiser son travail personnel
  • Domaine 2 : Les méthodes et outils pour apprendre > Coopérer avec des pairs et élaborer des projets
  • Domaine 2 : Les méthodes et outils pour apprendre > Rechercher et traiter l’information au moyen d’outils numériques
  • Domaine 2 : Les méthodes et outils pour apprendre > Rechercher et trier l’information et s’initier aux langages des médias
  • Domaine 3 : La formation de la personne et du citoyen > S’exprimer (émotions, opinions, préférences) et respecter l’expression d’autrui
  • Domaine 5 : Les représentations du monde et de l’activité humaine > Imaginer, élaborer et produire
  • Observer une photographie et en proposer une lecture détaillée
  • Connaître et identifier les techniques de cadrage
  • Identifier les détails dissonants sur une photographie retouchée
  • Connaître les techniques de manipulation des images
  • Réaliser une photographie et la remanier (cadrage, retouche)
  • Recenser et exposer les techniques de manipulation des images

5 séances de 50 minutes environ. 

Séance 1 : Qu’est-ce que je vois ?

     

Durée de l’activité

50 minutes.

Objectifs

L'objectif de cette séance est de proposer aux élèves de lire des images à l’aide d’une grille d’analyse détaillée et d’en conclure le sens. 

  • Observer une photographie et dire/écrire ce que l’on y voit et ce que l’on y comprend.
  • Comparer deux images et relever leurs différences.

Phase 1 : Analyse collective de photographies

  • Les élèves sont répartis en 4 groupes. La disposition des tables devra leur permettre de réfléchir ensemble. Il est possible de nommer un rapporteur de séance pour une meilleure organisation.
  • Chaque groupe reçoit l’une des photographies manipulées, sans qu’il leur soit indiqué qu’elle l’est. Un exemplaire pourra être distribué à chaque membre du groupe pour faciliter le travail. 
  • Sur la grille d’analyse qui leur est fournie, il leur est d’abord demandé de rédiger de manière libre et spontanée ce qu’ils voient sur la photo, puis de procéder à une analyse plus détaillée en fonction des critères proposés. 
  • L’enseignant pourra guider le remplissage de la grille d’analyse avec des exemples et en passant dans les différents groupes.

Phase 2 : Distribution de l’image « bis »

Chaque groupe reçoit le double de l’image reçue précédemment, la version non manipulée de l’image. Il complète à nouveau la grille d’analyse et procède aux conclusions.

Phase 3 : Mise en commun en groupe classe

  • Chaque rapporteur de séance vient présenter à la classe les deux images de son groupe et liste les éléments de comparaison. L’enseignant pourra guider les présentations de chacun : qu’est-ce qui vous a trompé ? Quels sont les éléments qui ont changé et dans quel but ?
  • Un récapitulatif sera proposé collectivement sur les techniques possibles de manipulation de l’image : manipulation par le cadrage, manipulation par le rapport texte/image et manipulation par la retouche.
  • Questionnement (pour les plus grands) sur les motifs possibles de ces manipulations.

Phase 4 : Visionnage de la vidéo

Embed player du document 00000005753. TC Début: TC Fin:

Discussion collective autour de la vidéo.

Qu’avez-vous vu et entendu ? Est-ce que vous avez compris la facilité avec laquelle on peut transformer des images ? Pouvez-vous donner des exemples ?

Phase 5 : Conclusion et lexique

Reprise des éléments de lexique découverts pendant la séance : fake news, cadrage, retouche, filtres, esprit critique.

Une trace écrite pourra être réalisée sur une affiche pour la suite de la piste pédagogique. 

Qu’a-t-on appris aujourd’hui ? À douter de ce que l’on voit, à analyser avec précision les images présentées.

Séance 2 : Fake ou pas fake ?

Durée de l’activité

50 minutes.

Objectifs

L'objectif de cette séance est d’affiner l’observation réalisée en séance 1 et de consolider l’esprit critique des élèves dans la lecture et l’analyse d’images.

  • Observer avec attention et discernement des images.
  • Argumenter ses choix avec des éléments concrets.

Phase 1 : Reprise des observations réalisées en séance 1

  • L’enseignant propose un rappel du lexique de la séance 1.
  • L’enseignant reprend les différentes possibilités de manipulation d'images.
  • Il est ici envisageable de projeter de nouveau les images sans retouche et les images retouchées pour permettre aux élèves de se remémorer les éléments vus précédemment.

Phase 2 : Recherche des images retouchées

• Les élèves sont répartis en groupes de 3. Chaque groupe reçoit le lot de 8 images. L’enseignant leur explique que, sur ces 8 images, certaines sont des images « fake » et que c’est à eux de déterminer lesquelles et pourquoi. Le nombre d’images « fake » n’est pas dévoilé.

Mosaïque d'images

Mosaïque de 7 images que les élèves vont étudier pour déterminer si elles ont été manipulées ou non.

• Les élèves cherchent et discutent entre eux. L’enseignant veillera à ce que chacun apporte des arguments pour justifier ses choix.

Phase 3 : Mise en commun

  • L’enseignant projette (ou montre) tour à tour et de manière désordonnée les 8 images proposées à chaque groupe. Pour chaque image, il demande à la classe de se prononcer et de justifier sa position. L’enseignant ne tranche pas pour le moment, il laisse les élèves s’exprimer et procède au tri proposé par les élèves au tableau en les déplaçant sur le tableau au fur et à mesure dans une colonne « retouchée » ou « non retouchée ». 
  • Une fois les 8 images passées en revue, l’enseignant expose les 4 images « fake » et montre aux élèves les indices qui le prouvent. (Un homme a 6 doigts, le lettrage sur le maillot de MBappé n’est pas le bon, le spectateur qui a trois mains derrière Emmanuel Macron, le petit chien qui a un pelage de serpent).
  • Pour les 4 images manipulées, l’enseignant explique qu’elles ont été réalisées à l’aide d’un logiciel d’intelligence artificielle.

Phase 4 : Mise en perspective

  • En groupe classe, l’enseignant tire avec les élèves les enseignements de l’activité proposée sous forme de questionnement :
  • Comment être sûr(e) qu’une image est vraie ? La légende, la source, la probabilité.
  • Comment vérifier qu’une image n’est pas manipulée ? Observer les détails, se questionner sur ce que l’on y voit.
  • Rappel de la notion d’esprit critique et de la nécessité de douter et de s’interroger sur ce que l’on voit.

Phase 5 : Visionnage de la vidéo

Insert de la ressource Document - ID: 00000004056 en mode complementaire

Discussions autour de la vidéo et possibilité de compléter le questionnement de la phase 4 avec certains éléments entendus. Que retenez-vous de cette vidéo ? Il y a des éléments dont nous avons déjà parlé, lesquels ? Pourquoi est-ce que les personnes décident de retoucher les photos ? Dans quel but ?

Séance 3 : Qu’est-ce que je veux montrer ?

Durée de l’activité

50 minutes.

Objectifs

L'objectif de cette séance (et de la suivante) est de mettre les élèves dans la position d’un diffuseur d’images pour souligner la facilité avec laquelle on peut transformer la réalité. 

  • Connaître les techniques de cadrage et de prise de vue en photographie.
  • Préparer un projet photographique en groupe.

Prérequis

Réunir le matériel nécessaire : téléphone portables, tablettes ou appareils photo numériques.

Phase 1 : Connaître les différentes techniques photographiques

  • L’enseignant reprend avec les élèves l’image de la séance 1 pour laquelle la manipulation avait eu lieu grâce au cadrage de l’image. 
  • Il leur distribue le document présentant les grandes techniques de cadrage et de prise de vue en photographie (cf PDF ci-dessous). 

Phase 2 : Réaliser les différentes techniques photographiques

  • Avec un téléphone portable, une tablette ou un appareil photo numérique, les élèves sont invités à illustrer chacune des techniques proposées dans le document. 
  • Lors d’une mise en commun rapide, les photos sont projetées et discutées avec le groupe classe. Des enrichissements peuvent être proposés en temps réel au moment de la projection en recadrant 

Phase 3 : Préparation du projet photographique

• L’enseignant explique aux élèves qu’ils vont devoir jouer les photographes. En fonction des possibilités, le projet pourra être réalisé dans l’école (cour, couloirs, gymnase) ou dans les alentours (quartier, parc..). Seuls, en binôme ou par groupes de 3 ou 4, ils vont devoir décider de la photographie qu’ils veulent prendre. Ils doivent prévoir deux images, qui devront chacune porter un message différent.

• Pour guider les élèves, des exemples peuvent être donnés : 

  • Des enfants sont allongés dans la cour. Un texte dit : « Deux enfants sont morts à l’école hier. » En cadrant plus largement, on s’aperçoit qu’ils sont en réalité en cours de gymnastique avec d’autres élèves…
  • L’enseignant coupe un gâteau d’anniversaire, des élèves sont autour. En cadrant l’image sur l’enseignante et le couteau, on peut penser qu’elle est en train de blesser quelqu’un. 

• Les élèves (ou groupes d’élèves) réfléchissent ensemble à leur projet (décor, mise en scène, matériel ou accessoires nécessaires) et à la technique de manipulation d’images qu’ils veulent utiliser (cadrage, texte ou retouche si la classe est équipée informatiquement).

• Un document de travail devra être complété d’ici la fin de la séance pour détailler les deux images que les élèves ont choisi de réaliser.

NB : En cas de difficulté d’ordre matériel, l’enseignant pourra fournir une série de photographies que les élèves auront à charge de manipuler ensuite en modifiant le cadrage ou en proposant des retouches.

Phase 4

Insert de la ressource Document - ID: 00000005753 en mode complementaire

Discussion collective autour de la vidéo et finalisation des projets photographiques.

Séance 4 : Qu’est-ce que je veux montrer ?

Durée de l’activité

55 minutes.

Objectifs

L'objectif de cette séance est d’exécuter le projet photographique préparé lors de la précédente séance.

  • Utiliser un appareil photographique
  • Mettre en scène et utiliser des accessoires
  • Réaliser des techniques photographiques
  • Recadrer ou retoucher une image

Phase 1 : Vérification des projets

  • L’enseignant vérifie chacun des projets, leur faisabilité, la disponibilité des accessoires et des lieux de décor choisis. Les lieux pourront par ailleurs être imposés en fonction des contraintes de l’école et de la classe.
  • Dans chaque groupe, un responsable du matériel est nommé pour éviter dégâts ou perte.

Phase 2 : Réalisation des photographies

Les projets sont réalisés par chacun des groupes. L’enseignant qui pourra guider et reprendre les prises de vue en fonction des objectifs fixés.

Phase 3 : Réalisation des manipulations d’images

  • À l’aide d’ordinateurs ou de tablettes, les groupes procèdent au choix de leur image, au légendage ou aux retouches nécessaires à la finalisation de leur projet.
  • En cas d’absence d’outils informatiques disponibles, le légendage peut être fait à la main, le recadrage peut être fait à l’aide de ciseaux et l’inscription d’un texte sur l’image peut aussi être réalisé manuellement.

Phase 4 : Mise en commun

  • Chaque groupe présente au reste de la classe son image et son image « fake ».
  • Discussions et débats autour des productions de chacun et des effets réalisés.

Séance 5 : Réalisation d’une exposition préventive

Durée de l’activité

55 minutes.

Objectifs

L'objectif de cette séance est de synthétiser ce qui a été appris afin d’informer les autres élèves de l’école.

  • Expliciter ce qui a été appris pendant la piste pédagogique
  • Mettre en ordre ses idées, les rédiger
  • S’exprimer oralement
  • Réaliser une scénographie

Phase 1 : Présentation du projet

  • L’enseignant explique aux élèves qu’ils vont devoir réaliser une exposition pour aider les autres élèves de l’école à apprendre à lire les images et à se méfier des manipulations.
  • Des groupes de travail sont organisés. La répartition des élèves dans les groupes pourra être réalisée dans un objectif de différenciation pédagogique. Chaque groupe devra réaliser une affiche et/ou une capsule vidéo reprenant les points à expliciter :

> Qu’est-ce qu’une image « fake » ?

> Qu’est-ce que l’esprit critique ?

> Comment peut-on manipuler une image ?

> Comment vérifier qu’une image est vraie ?

Phase 2 : Réalisation des affiches et de la scénographie

  • Les groupes de travail préparent leurs affiches : reprise des éléments de lexique, des questions à se poser, des éléments de réponse.
  • L’enseignant accompagne la rédaction des textes sur les affiches et la mise en page.

Phase 3 : Réalisation des capsules vidéos

  • Une fois les affiches terminées, un ou deux élèves volontaires de chaque groupe préparent une présentation orale de ce qui se trouve sur son affiche.
  • L’enseignant filme l’élève pendant son explication et la vidéo est ensuite proposée sous forme de QR-Code sur l’affiche. Les QR Code peuvent être lus avec les tablettes de l’école ou avec les téléphones des parents s’ils ont invités à l’exposition. Ils peuvent aussi être collés dans les cahiers et ramenés à la maison. On veillera à ce que les vidéos soient mises en ligne de manière privée et donc que le droit à l’image reste respecté.

Phase 4 : Installation de l’exposition

Une salle ou des couloirs de l’école sont choisis pour installer l’exposition des affiches réalisées ainsi que les images originelles et les images manipulées, fabriquées par les élèves lors des séances précédentes.

Prolongements

  • À partir de ce travail, il peut être demandé aux élèves de signaler les images qu’ils auront vues en dehors de l’école et sur lesquelles ils se posent des questions. Un recensement des images fake peut alors être organisé au sein de la classe.
  • Avec des élèves plus grands (CM2/6e), les moyens de vérification des images peuvent être expérimentés, à condition d’être équipés des outils adéquats (Google Lens…)
  • Un prolongement avec un travail sur les « deep fake » ou vidéos fake peut être envisagé avec des moyens techniques limités. Les voix peuvent être ajoutées sur les vidéos. Un travail sur les textes et la mise en voix sera alors nécessaire. 

Décrypter les médias avec la série SPAM

Retrouvez toutes les ressources de la série SPAM pour décrypter les médias et l'information avec vos élèves.

Thèmes

Sur le même thème

Voir les documents suivants
Voir les documents précédents