La Libération de Paris (3) : l'entrée de la 2ème DB

Date de diffusion : 01 sept. 1944 | Date d'évènement : 25 août 1944

L'insurrection parisienne : l'arrivée de la 2ème division Leclerc, la prise de la Kommandatur, de l'Hôtel Meurice et de l'Hôtel Majestic les 25 et 26 août 1944.

Niveaux et disciplines

Ressources pédagogiques utilisant ce média

Informations et crédits

Type de ressource :
Forme :
Collection :
France Libre Actualités
Date de l'évènement :
25 août 1944
Production :
INA
Page publiée le :
2003
Modifiée le :
19 sept. 2022
Référence :
00000000003

Contexte historique

Par Eve Bonnivard

Les insurgés savent qu'ils ne peuvent obtenir seuls la capitulation des Allemands. Plusieurs émissaires sont envoyés au travers des lignes allemandes pour presser les Alliés de marcher sur la capitale. Le 22 août, les Américains, qui jugeaient jusqu'alors l'insurrection parisienne prématurée, changent d'avis : ils acceptent d'envoyer la 2ème DB du général Leclerc. Débarquée à Utah Beach, la 2ème DB a participé aux côtés des Américains à la bataille de Normandie. Pourquoi ce volte-face américain ? Les services secrets alliés sont intervenus pour montrer l'importance de Paris. Le 20 août, de Gaulle en personne, dont la légitimité en tant que chef de la France libre paraît plus évidente depuis qu'il a été acclamé le 14 juin à Bayeux, s'est rendu auprès du général Eisenhower pour le convaincre d'envoyer des troupes sur Paris.

Éclairage média

Par Eve Bonnivard

Intitulé "Journal de la Résistance", ce document, tourné par une équipe de résistants, est un film militant. La subjectivité domine : ainsi, la caméra accompagne l'entrée de la 2ème DB dans Paris, tout en balayant la foule en liesse qui l'acclame. Le montage sonore (fracas des blindés, son des cloches et clameur des Parisiens) augmente l'importance de l'événement. Le commentaire porte les hommes de Leclerc en triomphe, rend hommage à leur jeunesse, à leur ardeur au combat. Puis la caméra zoome sur des détails qui symbolisent la fin de l'occupation: panneaux arrachés, drapeaux hissés. Enfin, un gros plan sur les soldats allemands désarmés, qui sortent de l'hôtel Majestic les mains levées en signe de reddition, veut signifier que l'heure de la revanche sur une longue humiliation a sonné.

Lieux

Thèmes

Sur le même thème

Sur le même thème