Bombardement allemand sur Londres

Date de diffusion : 02 oct. 1940 | Date d'évènement : 01 oct. 1940

Hermann Goering est chargé de lancer une grande attaque aérienne contre l'Angleterre qui se traduit par des bombardements nocturnes massifs sur la capitale, Londres.

Niveaux et disciplines

Ressources pédagogiques utilisant ce média

Informations et crédits

Type de ressource :
Forme :
Collection :
Les Actualités Mondiales
Date de l'évènement :
01 oct. 1940
Production :
Les Actualités Mondiales
Page publiée le :
2003
Modifiée le :
19 sept. 2022
Référence :
00000000220

Contexte historique

Par Françoise Berger

Le 10 juillet 1940 commence la bataille d'Angleterre, destinée tant à assurer à la Luftwaffe la maîtrise aérienne, face à la Royal Air Force qui résiste et empêche tout débarquement, qu'à détruire le potentiel économique de la Grande-Bretagne et à briser le moral des populations. Cette stratégie échoue et amène Hermann Goering, le responsable des forces aériennes allemandes, à s'attaquer aux villes, à partir de septembre 1940, en privilégiant désormais les attaques nocturnes. L'objectif de ces bombardements massifs, qui déversent des milliers de tonnes de bombes sur les grandes villes anglaises, est de paralyser le pays en anéantissant l'industrie et les centres administratifs et militaires. Mais il est également psychologique.

En bombardant les villes, les dirigeants nazis veulent faire régner la terreur, afin que la population excédée pousse le gouvernement à négocier la paix ou bien que le pays, dans la perspective d'un débarquement allemand, soit paralysé par des mouvements de panique d'envergure comme l'exode, en France. Londres est donc devenue un objectif prioritaire, mais malgré les 55 000 tonnes larguées sur la Grande-Bretagne entre juin 1940 et 1941, malgré les 40 000 morts causées en neuf mois par ces attaques massives, la population tient bon, signant ainsi l'échec de la stratégie allemande.

Éclairage média

Par Françoise Berger

Dans les séquences des journaux d'actualités consacrées à la guerre menée par l'Allemagne, les reportages sur la bataille d'Angleterre sont les plus nombreux : en moyenne une séquence sur trois. Ils occupent une place privilégiée, le plus souvent en fin de bande, pour marquer durablement l'esprit du spectateur. Les moyens utilisés pour filmer les combats sont importants et les opérateurs débordent d'ingéniosité. Ils installent leurs caméras dans les cockpits des bombardiers et des avions de chasse ou les couplent à des mitrailleuses afin d'en suivre le tir. Ces prises de vues servent à la fois à souligner le côté spectaculaire des combats et à fournir des renseignements aux états-majors sur les zones de bombardement.

Ce document fait partie des actualités cinématographiques diffusées du 7 août 1940 au 14 août 1942 sous le label "Actualités mondiales". Pathé et Gaumont s'étant repliés en zone sud, ce journal fut le seul diffusé dans la zone occupée. Version pour la France du journal allemand de l'UFA Deutsch-Wochenchau, il était conçu, monté et sonorisé à Berlin et ne comprenait que quelques sujets portant spécifiquement sur la France.

Lieux

Personnalités

Thèmes

Sur le même thème

Sur le même thème