ARTICLE

Des forêts à protéger

Copyright de l'image décorative: © Aleksey Kuprikov / Pexels

Par Axelle Szczygieljournaliste
Publication : 21 mars 2024 | Mis à jour : 10 juin 2024

L'actualité nous le rappelle régulièrement : nos forêts sont menacées. Urbanisation, incendies, déforestation, exploitation de matières premières et changement climatique font peser sur elles de graves dangers. Revue de détail des risques qu'elles encourent chaque jour.

On pense souvent que les forêts ont existé avant l’homme. Erreur ! Il y a 30 000 ans, sur le territoire qui est aujourd’hui celui de la France, Cro-Magnon vivait dans un paysage de steppe, cohabitant avec les rennes, les mammouths et toute une faune habituée à un climat froid. Les températures pouvaient en effet descendre jusqu’à - 40° C ! Ce n’est qu’à la faveur d’un réchauffement climatique, dix mille ans avant notre ère, que les premiers arbres (bouleaux, hêtres, chênes…) sont sortis de terre, allant progressivement jusqu’à recouvrir les deux tiers de notre actuel Hexagone.

« Quand les Celtes sont arrivés dans ce beau pays [vers 450 avant J.-C., ndlr], ils sont arrivés face à un mur de forêt », explique un spécialiste dans cet extrait de l'émission « La France défigurée ». Les premiers défrichements vont commencer au moment de la conquête romaine, César entendant faire de la Gaule le grenier à blé de son Empire. Au Moyen Âge, néanmoins, il se raconte encore qu’« un écureuil peut aller de Toulouse jusqu’en Normandie sans mettre patte à terre », indique l’expert.

Date de la vidéo: 1971 Collection:  - La France défigurée

Histoire des forêts françaises

 

La suite de l’histoire des forêts françaises ?  Une succession de régressions et d’expansions, au gré des besoins (chantiers navals, industries, guerres…).

Aujourd’hui, la forêt métropolitaine couvre 17,3 millions d’hectares, soit un tiers de la surface du territoire. Et, contrairement à une idée reçue, elle gagne du terrain depuis maintenant deux siècles, selon l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN). Pour autant, de nombreuses menaces pèsent encore sur elle, à l’intérieur et hors de nos frontières : exploitation des matières premières, déforestation pour l’agriculture, production de bois, urbanisation, feux de forêt, mais aussi réchauffement climatique.

L’appauvrissement de la biodiversité

Si la superficie de la forêt française a doublé depuis le XIXe siècle (remplacement du bois par le charbon, puis apparition du pétrole dans l’industrie, exode rural, projets de reforestation), elle souffre néanmoins d’un manque de mixité. Ainsi, le document ci-dessous, extrait de la série Décod'Actu, explique que la moitié des forêts métropolitaines sont monospécifiques, c’est-à-dire majoritairement constituées d’arbres d’une seule essence, ce qui les rend vulnérables en cas d’attaque de parasites, notamment. En outre, « à cause de la pollution atmosphérique, les espèces banales remplacent les espèces locales », d’où un appauvrissement de la biodiversité dans nos forêts. On apprend enfin que, en outre-mer, les forêts françaises font face à d’autres menaces : déforestation (Réunion) et trafic illégal de bois (Guyane). En Guadeloupe et en Martinique, l’urbanisation et l’industrialisation mettent en péril la mangrove.

Date de la vidéo: 2020 Collection:  - Décod'Actu

Comment vont les forêts françaises ?

Les incendies

À l’été 2022, une autre menace majeure pèse sur les forêts et fait la une de l’actualité en France : en Gironde, les flammes ont ravagé près de 30 000 hectares.

Un événement loin d’être isolé puisque, en métropole, une moyenne de 4 000 feux détruisent 11 000 hectares tous les ans, dont les deux tiers en zone méditerranéenne. Dans 40 % des cas, il s’agit d’incendies volontaires (pyromanie, actes criminels). Le seul département du Var a vu quelque 120 000 hectares de forêt dévastés entre 1975 et 2005 !

Ce reportage diffusé dans le journal télévisé régional de FR3 Marseille présente les ravages de l'incendie qui a dévasté la montagne Sainte-Victoire le 28 août 1989. À l’époque, le journaliste met surtout en avant le caractère symbolique de ce sinistre qui a touché l'un des principaux emblèmes de la Provence. En août 2022, lors des incendies en Gironde, les médias ont davantage évoqué les conséquences pour le climat, indiquant par exemple que plus d’un million de tonnes de CO2 avaient été relâchés dans l’atmosphère en quelques mois à cause des feux de forêts.

 

La France n’est évidemment pas la seule touchée par les incendies. L’Australie affronte chaque année, au sortir de l’hiver austral, des feux de brousse. De septembre 2019 à février 2020, des mégafeux ont fait 34 morts et détruit plus de 10 millions d’hectares. 

Ce reportage, diffusé en décembre 2019, témoigne de l’ampleur de la catastrophe et du caractère incontrôlable de la situation. 

 

Durant l’été 2023, plusieurs pays d’Europe, dont la Grèce, l'Italie et la Turquie, ainsi que la Californie et le Canada ont eux aussi été durement touchés par les mégafeux.

Pour le ministère français de la Transition écologique, « l’activité humaine est la principale cause de déclenchement d’incendies – 90 % des départs de feu –, que ce soit du fait d’une activité économique (chantiers de BTP, activités agricoles...) ou bien d’une activité du quotidien (mégots de cigarettes, barbecues ou feux de camps). La majorité de ces feux d’origine anthropique sont dus à des imprudences et à des comportements dangereux. »

La déforestation

La déforestation, c’est la destruction d’une forêt pour convertir la surface qu'elle occupait en une autre forme d'occupation permanente. Parmi ses causes principales, on peut tout d'abord évoquer l’urbanisation.

Ce reportage de 1971, extrait de l'émission La France défigurée, est consacré au déboisement abusif. Il met en avant l'exemple de la commune de Verneuil-sur-Seine, dans les Yvelines, où des hectares de forêts ont été rasés pour la construction de logements et d'infrastructures.

Date de la vidéo: 1971 Collection:  - La France défigurée

La déforestation abusive

 

Les autres causes de la déforestation sont l’exploitation de matières premières, mais, surtout, l’agriculture industrielle intensive responsable à elle seule d’environ 80 % de la déforestation à l’échelle mondiale ! Parmi les produits agricoles les plus problématiques, on trouve notamment l’huile de palme, la viande bovine, le soja, le bois et la pâte à papier. 

En 2007, le journal de 20 heures de France 2 met en lumière les méthodes utilisées pour défricher d’immenses zones boisées en Indonésie, pour planter « des milliards de palmiers à huile, dont les fruits serviront pour une huile bon marché ou des biocarburants », indique la journaliste. Elle rappelle par ailleurs que ces plantations n’absorbent pas autant de carbone que les forêts. 

 

La déforestation est aussi un problème majeur dans d’autres pays du monde comme la République démocratique du Congo ou le Brésil.

Au Brésil, 6 000 km2 sont déboisés chaque année, soit l’équivalent d’un département français, apprend-on dans cette émission diffusée sur RFI en mai 2019. Objectif : en faire des pâturages pour l’élevage bovin ou les convertir en grandes cultures comme le soja, produit essentiellement destiné à l’export. L’exploitation minière et forestière illégale est également pointée du doigt, tout comme celle des hydrocarbures. 

Date de la vidéo: 2019 Collection:  - Décryptage

Amazonie : des richesses inépuisables ?

 

Cette déforestation massive est responsable aujourd’hui d’un cinquième des émissions de gaz à effet de serre dans le monde : en cas de destruction de ces forêts, le carbone est à nouveau libéré sous forme de gaz à effet de serre, notamment en cas de défrichement par le feu. Ainsi, des quantités gigantesques de CO2 sont rejetées dans l’atmosphère.  

C’est pourquoi en décembre 2022, l’Europe a pris une décision radicale : interdire l’importation de cacao, soja, huile de palme, bois, viande bovine, caoutchouc, cuir, charbon pour barbecue si ces produits sont issus de terres déboisées. Une première mondiale.

Le changement climatique

Le changement climatique induit par les activités humaines, et notamment par la déforestation, impacte aussi directement les forêts. « En France, de 2012 à 2020, la mortalité des arbres découlant de la récurrence d’épisodes de sécheresse et des changements de conditions climatiques a augmenté de 54 % », rappellent Alexandra Locquet et Claire Marc dans leur ouvrage Comprendre et protéger la forêt (CNRS éditions, 2023). « L’écosystème ainsi affaibli est plus vulnérable face aux pathogènes, aux parasites et aux aléas climatiques (incendies, tempêtes…) Ces phénomènes plus fréquents affectent la capacité de résilience des milieux forestiers. » Des solutions sont actuellement à l’étude pour permettre aux forêts de s’adapter.

Le parc naturel des Pyrénées ariégoises a été choisi comme le site pilote d’un projet européen visant à développer des solutions d’adaptation au réchauffement climatique fondées sur la nature. Il s’agit par exemple d’« éviter les rases totales d’une parcelle, [d']espacer les coupes d’arbres de plusieurs années et [de] maintenir la diversité des essences », détaille le journaliste dans ce reportage diffusé sur France 3 Midi-Pyrénées en juillet 2022. De quoi « maintenir la fonction de puits à carbone des arbres ».

Conclusion

Lutter contre la déforestation, les incendies et trouver des solutions pour permettre aux milieux forestiers de s’adapter est donc aujourd’hui fondamental pour tenter de sortir le système climatique mondial d’un dangereux cercle vicieux : le dépérissement des arbres menant à une baisse de l’absorption de CO2, entraînant elle-même une augmentation de la température et, donc, à nouveau à un dépérissement des arbres, et ainsi de suite. 

Pour aller plus loin

Un article

Celui qui a planté un arbre avant de mourir n’a pas vécu inutilement, dit un proverbe africain. Et pour cause : sans les arbres, la vie sur Terre serait impossible ! Pendant toute leur croissance et leur durée de vie, et même par-delà leur mort, ils rendent de multiples services à la planète et aux êtres vivants qui la peuplent. Protection et fertilisation des sols, régulation du cycle de l’eau et du climat, production de matières premières, accueil de la biodiversité… On leur doit (presque) tout !

Une vidéo

Ce document diffusé sur ARTE en 2020 revient sur la situation géographique et les spécificités des forêts du monde, mais aussi sur les différentes menaces qui pèsent sur elles, ainsi que sur les conséquences de leur dépérissement pour le climat et l’ensemble du vivant.

Date de la vidéo: 2020 Collection:  - Le Dessous des cartes

Un monde de forêts

Sur le même thème